Municipales: le FN tente de s'implanter dans l'Orne

Publié le Mis à jour le

Les adhérents ornais du parti de Marine Le Pen se sont réunis ce dimanche à Putanges-Pont-Ecrepin pour faire le point sur la campagne. Pour l'instant, une seule liste est bouclée sur Argentan.

La vague "bleue marine" ne sera probablement pas pour cette année dans l'Orne. A un peu plus d'un mois des municipales, le FN ne dispose pour l'instant que d'une liste à Argentan, conduite par le secrétaire départemental du parti, Lionel Stiefel. Ce dernier ne désespère pas d'arriver à boucler dans les prochains jours une seconde liste sur la commune de l'Aigle.



Sur ce département, tout est à faire: c'est la première fois, selon Lionel Stiefel, que le FN présente des listes dans l'Orne. "C'est un travail d'implantation et de structuration locale qui évidemment ne se fait pas en un jour", explique Nicolas Bay, secrétaire général adjoint du Front national, venu épauler les responsables locaux. Le parti de Marine Le Pen compte sur ce scrutin pour s'ancrer localement et espère que les municipales seront un tremplin pour les cantonales l'année prochaine. En ce début d'année, cette formation politique vient de passer officiellement les barre des 400 adhérents.



En Basse-Normandie, le FN compte présenter une douzaine de listes, dont six dans le Calvados. L'objectif est ambitieux: le FN est encore novice dans la région sur le scrutin municipal. A Caen, où il a présenté une liste en 1995 et 2001, il n' jamais dépassé la barre des 4%. Le président du Front National du Calvados, Philippe Chapron, invité de votre édition régionale le 29 janvier dernier, reconnaissait que c'était "un petit peu difficile" de boucler ces listes.



Reportage de Rémi Mauger et Yohan Dorion

Intervenants:

- Lionel Stiefel, secrétaire départemental Front national Orne

- Nicolas Bay, secrétaire général adjoint Front national

- Henri Clément, militant Front National



durée de la vidéo: 01 min 49

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité