Des sites web aux drive fermiers, les nouveaux circuits courts agricoles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Carole Belingard
Ce drive fermier permet aux consommateurs de venir chercher quand ils veulent leurs légumes de saison.
Ce drive fermier permet aux consommateurs de venir chercher quand ils veulent leurs légumes de saison. © France 3 Haute-Normandie

Afin de développer les circuits courts, les agriculteurs rivalisent d'imagination pour inventer des nouveaux canaux de distribution.

La vente directe du producteur au consommateur est de plus en plus plébiscitée. Le souci de traçabilité, la volonté de manger sain poussent davantage de Français à se fournir directement auprès des agriculteurs. En Seine-Maritime à Barentin, Charles Douillet est producteur de pommes de terre. Associé à un maraîcher, il propose via un distributeur, des légumes de saison. Pour les producteurs, ce distributeur leur permet de limiter les charges contrairement à un magasin. Et puis un avantage de taille par rapport aux exportations, le prix de vente est fixe. Autre point positif, l'agriculteur consacre 3 heures de sa journée au distributeur. Le reste du temps, il fonctionne tout seul. Son coût d'installation est de 20.000 euros. Charles Douillet pense l'amortir dans sept ans. D'autres distributeurs fleurissent un peu partout sur le territoire normand.


De la Toile à la l'assiette

Autre initiative en Seine-Maritime, à Veauville-lès-Baons, Thierry Beuzelin est éleveur bovin. Il a son magasin à la ferme. Et pour gérer au mieux son stock et donc son élevage, il propose aux clients de commander sur Internet avant de se rendre en magasin. Son site est en servie depuis neuf mois et il a pu ainsi élargir sa clientèle.

Voir le reportage ci-dessous de Emmanuelle Partouche et Jérôme Bègue

durée de la vidéo: 02 min 47
Les circuits courts agricoles : les nouveaux canaux de distribution



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.