• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Municipales à Rouen : Yvon Robert est le favori de notre sondage

Un sondage Ipsos-Steria commandé par France 3 Haute-Normandie et France Bleu Haute-Normandie place le maire sortant de Rouen en tête des intentions de vote au 1er tour avec:38% de suffrages. Arrive en deuxième position la liste de Jean François Bures. La liste de Jean-Michel Bérégovoy est troisième.

Par Richard Plumet



Bien plus qu’un état des lieux

 L'analyse de Philippe Goudé, rédacteur en chef-adjoint de France 3 Haute-Normandie


Il n’est jamais inutile de rappeler qu’un sondage n’est qu’une réalité politique à un moment donné et dans un contexte précis.
Celui réalisé pour France 3 Haute-Normandie et France Bleu Haute-Normandie  (voir la suite plus bas) n’échappe pas à la règle même si les chiffres annoncés ne semblent laisser que peu de place au doute.
Comme pour Dieppe il y a une semaine, le maire sortant  fait la course en tête  au premier tour et se paye même le luxe, en compagnie de ses actuels alliés verts au conseil municipal, partis de façon autonome sous la houlette de Jean-Michel Beregovoy, d’atteindre un total de 50 % des voix pour les listes représentant la gouvernance municipale.

L’autre enseignement concerne le net écart entre les 2 listes à droite à l’avantage du candidat UMP Jean-François Bures, qui laisse augurer aux responsables régionaux du parti gaulliste un avenir prometteur dans la capitale normande, réputée depuis de longues années pour des idées régulièrement positionnées au centre de l’échiquier politique.

Une trop faible notoriété des têtes de listes UDI et UMP et l’implantation des  "2 sortants"  socialistes : le maire actuel et madame Fourneyron à qui il a succédé lors de sa nomination au ministère de la Jeunesse et des Sports, expliquent probablement en grande partie cet écart pour le moins conséquent.
Que ce soit lors d’une triangulaire, incluant le candidat du Front National, ou à l’occasion d’un face à face Robert –Bures, cet écart se confirme.
A noter que concomitamment à notre sondage, est paru celui de notre confrère Le Nouvel Observateur selon lequel 73 % des personnes interrogées ne tiendront pas compte de la politique actuelle du gouvernement dans leurs choix au moment de voter aux municipales.
Une estimation à rapprocher du taux de participation qui dépasserait à peine les 63 % à Rouen lors du 1er tour le 23 mars prochain, ainsi que les 10 % de personnes interrogées, certaines d’aller voter, mais qui ne savent pas encore pour qui.
Autant dire qu’à 5 jours du scrutin chacun aura à cœur de poursuivre sa campagne de terrain jusqu’à l’ultime moment.



Principaux enseignements

par Ipsos Steria


► L'enquête Ipsos/Steria réalisée pour France 3 Haute-Normandie et la radio régionale de service public  France Bleu Haute-Normandie montre que le maire sortant socialiste Yvon Robert, en poste depuis l'entrée de Valérie Fourneyron au gouvernement en 2012, est bien placé pour obtenir un nouveau mandat.

► Malgré un bilan plutôt en deçà de ce que l'on mesure en moyenne dans les villes de plus de 25 000 habitants - 55% des électeurs sont satisfaits du  travail d'Yvon Robert, contre 39% de mécontents - sa liste PS-PC-PRG est en tête des intentions de vote pour le premier tour, à 38%. On est certes loin du score qui avait permis à Valérie Fourneyron de ravir la mairie à la droite dès le premier tour en 2008 (55,8%), mais l'offre électorale était beaucoup moins éclatée qu'aujourd'hui.

Cinq listes de gauche se présentent en effet cette année. Outre celle du maire sortant, une liste EELV conduite par Jean-Michel Bérégovoy, le neveu de l'ancien Premier ministre, recueille 12% des suffrages, une liste du Parti de Gauche est à 4%, deux listes extrême-gauche sont à 3% pour un total gauche + extrême-gauche à 57% d'intentions de vote.

► De son côté la droite est elle aussi divisée. A 23% d'intentions de vote, la liste UMP-MoDem conduite par Jean-François Bures prend le leadership de l'opposition, en devançant nettement la liste UDI conduite par Patrick Chabert (9%). La liste du Front National obtient quant à elle 11% des suffrages, et semble donc en mesure de se maintenir au second tour.

 / ©
/ ©

 / ©
/ ©

 

Méthode du sondage
Echantillon représentatif de 604 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Rouen, constitué selon la méthode des quotas. Échantillon interrogé par téléphone. Méthode des quotas : sexe, âge, profession et canton.
Les intentions de vote ont été calculées sur la base des personnes certaines d’aller voter.

Les résultats des intentions de vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral mais donnent une indication significative de l’état du rapport de forces actuel entre les listes en présence.
Ils doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : plus ou moins 3 et 4 points pour les principales listes, plus ou moins 1 à 2 points pour les autres.

A lire aussi

Sur le même sujet

le résistant communiste Roland Leroy

Les + Lus