Municipales à Dieppe : Sébastien Jumel est le favori de notre sondage

Publié le Mis à jour le
Écrit par Philippe Goudé / Carole Bélingard

Un sondage Ipsos-Steria commandé par France 3 Haute-Normandie et France Bleu Haute-Normandie place le maire sortant de Dieppe avec une confortable avance: 44% de suffrages. Arrive en deuxième position la liste de André Gautier (UMP-UDI). La liste de Bernard Brebion (Divers Gauche) est troisième.

Les résultats du sondage exclusif France 3. France Bleu à Dieppe sont pour le moins révélateurs d’une situation paradoxale et d’une vérité qui résiste au temps politique et aux aléas du moment.

Une campagne sur une vive critique de Sébastien Jumel

Il est en effet paradoxal de constater l’écart que creuse dès le 1er tour le maire sortant face à ses adversaires. En particulier Bernard Brebion et ses colistiers présentés comme les partisans du "tout sauf Sébastien Jumel" ainsi que face à ses adversaires plus traditionnels de l’ UMP et de la droite dieppoise en général alors que les uns et les autres ont axé une grande partie de leur campagne, pour le moment du moins, sur une critique ultra virulente du bilan du maire en place, qualifié au gré des circonstances de sectaire, d’individualiste voire même d’incompétent.

La prime au sortant

A moins justement que cette campagne "virile" contre le sortant n’ait servi ses intérêts auprès d’une population attachée au concret et souvent éloignée des joutes oratoires enflammées des conseils municipaux réservés aux seuls spécialistes des logomachies politiciennes.
La vérité sans cesse démontrée, est bien sûr celle de la prime au sortant et au travail de terrain qui paye toujours quoiqu’il arrive.

Une reconquête par le PC ?

Ne l'oublions pas, un sondage n'est qu'à un moment donné de la campagne électorale. Toutefois, d’un point de vue plus politique il est permis de se demander si le PC n’a pas repris la main chez les oubliés de l’emploi dans une ville marquée par un fort taux de chômage et un nombre important d’habitants vivant en dessous du seuil de pauvreté. 

Le FN loin derrière 

Lors de l’élection présidentielle, Marine Le Pen avait dépassé Jean-Luc Mélenchon au premier tour.
Dans un contexte très localisé le candidat communiste laisse loin derrière lui les autres candidats, en particulier la tête de liste frontiste qui n’est pas assurée de pouvoir se maintenir au deuxième tour.

Un taux d'abstention plus fort qu'en 2008 ?


Il ne reste plus que quelques jours au désormais favori du scrutin pour conforter son résultat et aux autres pour, sinon inverser cette tendance forte, du moins tenter de convaincre les abstentionnistes plus nombreux qu’en 2008 ainsi que les 16 % certains d’aller voter au 1er tour, mais qui ne savent pas encore pour qui…

Le bilan du Maire

 

Méthode du sondage
Echantillon représentatif de 602 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Dieppe, constitué selon la méthode des quotas. Échantillon interrogé par téléphone. Méthode des quotas : sexe, âge, profession et canton. Les intentions de vote ont été calculées sur la base des personnes certaines d’aller voter.