• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Seine-Maritime : une vaste escroquerie stoppée par la brigade financière

© Laurent LAGNEAU / France 3 Haute-Normandie
© Laurent LAGNEAU / France 3 Haute-Normandie

Usurpation d'identité, fausses identités mais vrais comptes bancaires et vrai préjudice : un duo d'escroc écumait les agences bancaires

Par Richard Plumet

"Arnaque à la Zaïroise"

Les policiers rouennais de la brigade financière ont mis fin aux agissements pour le moins retors d'un escroc parisien. Alertés le 12 février d'une ouverture frauduleuse de compte bancaire par une agence bancaire de Montville (Seine-Maritime), les enquêteurs vont réussir en moins de deux mois à identifier un escroc et son complice qui seront finalement arrêtés le 24 mars dernier au terme d'une enquête particulièrement complexe. 
La technique utilisée était celle dite de "l'arnaque à la zaïroise". Elle consiste à ouvrir de vrais comptes bancaires avec des papiers d'identités volés et de fausses (ou vraies) attestations de domicile. 

Figure des nuits parisiennes

Après l'alerte de la banque de Montville, la brigade financière va intensifier sa veille dans le cadre du " Réseau Vigilance" qui regroupe les établissements bancaires. Très vite, d'autres cas d'ouvertures suspectes de comptes vont être signalés et identifiés dans une quinzaine d'agences bancaires de  Seine-Maritime (notamment à Barentin, Montville, Canteleu et Dieppe) avec un point commun : un numéro de téléphone portable. Les enquêteurs vont alors remonter jusqu'à un homme qui sera surveillé. Son téléphone sera quant à lui mis sur écoute judiciaire.

Les policiers rouennais vont découvrir qu'à Paris, un certain "Bloco le Pitchitchi" est le cerveau de ces escroqueries, aidé par un complice qui réside à Déville-lès-Rouen. "Bloco le Pitchitchi", bien connu des nuits parisiennes, et qui dévoile sa vie privée sur sa page Facebook, sera localisé puis arrêté. Selon les enquêteurs, son butin était envoyé régulièrement  (via un site de transfert d'argent) en Côte d'Ivoire, son pays d'origine. Récidiviste il a déjà été arrêté en France pour des faits d'escroquerie.
Lui et son complice ont été présentés à la justice la semaine dernière.

Préjudice important

Les enquêteurs de la brigade financière estiment actuellement que le montant de cette escroquerie s'élève à plus de 200 000 euros.  Derrière les arnaques de ce duo il y a des victimes (qu'il a fallu patiemment identifier) : les banques, mais aussi et surtout toutes les personnes dont les identités ont été usurpées et qui depuis des mois sont tenues responsables de fortes dépenses faites à leur insu.
Des victimes  d'usurpation d'identité qui devront attendre l'issue du procès de l'escroc parisien pour pouvoir prouver leur bonne foi…

Sur la page Facebook de son fan club, le dénommé Bloco Le Pitchitchi écrivait :
"Le courage c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel. Aujourd'hui Bloco, demain Bloco, toujours Bloco."
Depuis son arrestation, son "réel" est devenu très  différent de celui des nuits en discothèques… Entendu par la justice en comparution immédiate, son procès est programmé le 9 mai prochain.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus