• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Rouen : sur un toit, en pleine nuit et armé, il provoque la chute du policier qui le poursuivait

L'intervention de la police rue d'Elbeuf à Rouen le 19 mai 2014 à 23h00 / © Caroline PHILIBERT / France 3 Haute-Normandie
L'intervention de la police rue d'Elbeuf à Rouen le 19 mai 2014 à 23h00 / © Caroline PHILIBERT / France 3 Haute-Normandie

En fuite, l'individu a été retrouvé et arrêté le lendemain

Par Richard Plumet

Une chute de quatre mètres

Il est presque 23h lundi dernier (19 mai) quand une patrouille de Police Secours qui  circule rue d'Elbeuf aperçoit un dégagement de fumée près d'un groupe présent autour d'une Peugeot 206.  Intrigués, les policiers approchent. Mais à la vue du véhicule de la police, quatre individus prennent la fuite et partent en courant.
Avant même l'arrivée de renforts, les fonctionnaires se lancent à la poursuite des suspects qui rapidement se séparent : trois disparaissent dans des immeubles voisins tandis que le quatrième file vers une cour intérieure.

Si les trois premiers fuyards sont rapidement retrouvés et arrêtés dans les cages d'escaliers, il en va autrement pour le quatrième, qui poursuivi par un policier, saute un muret, et escalade le toit d'un bâtiment. C'est à quatre mètres de hauteur, en équilibre sur le toit que le fonctionnaire, qui se déplace à la lumière de sa lampe torche voit que l'homme qu'il poursuit se retourne de façon menaçante, une arme à feu à la main. Voulant éviter tout drame, le policier décide alors de sauter dans le vide, chute au pied du bâtiment et se blesse à la jambe pendant que l'homme armé disparait dans la nuit.

Pendant ce temps, le conducteur de la Peugeot 206 expliquait avoir été attaqué et s'être fait tirer dessus par les quatre suspects.  Des impacts sont effectivement visibles sur la carrosserie de sa voiture.
Interrogés, les trois hommes arrêtés (âgés de 14, 15 et 24 ans) nient et accusent le fuyard. Un quatrième homme qui sera finalement retrouvé par les enquêteurs et arrêté le lendemain à son domicile de Rouen. Agé de 18 ans, il va avouer avoir tiré sur la 206 et avoir menacé le policier en haut du toit.

Quant à l'arme, il dit l'avoir jetée au moment de sa fuite. Elle sera retrouvée sur un toit de la rue d'Elbeuf : il s'agit d'une arme à gaz qui lance des plombs. Hier (mercredi 21 mai) cet homme était toujours en garde en vue. L'enquête en cours devra déterminer les raisons de l'agression du conducteur de la Peugeot 206.

Sur le même sujet

Du soleil pour le début d'Archéo Jazz 2019

Les + Lus