• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Capitale de la Normandie: Laurent Beauvais répond à son homologue haut-normand

Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie, était l'invité de votre édition régionale ce mercredi midi
Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie, était l'invité de votre édition régionale ce mercredi midi

Le président de la région Basse-Normandie était l'invité de votre édition régionale ce mercredi midi après l'annonce du projet de réunification de la Normandie. Il a notamment réagi à la volonté de son homologue haut-normand de faire de Rouen la capitale normande.

Par CM

Ce mardi 3 juin, au lendemain de la présentation par le président de la république du projet de redécoupage territorial, Laurent Beauvais et Nicolas Mayer-Rossignol publiaient un communiqué commun dans lequel il saluait la décision de François Hollande de réunir les deux Normandies. "Nos deux territoires sont dotés d’atouts majeurs et complémentaires qui doivent sortir renforcés de ce rapprochement." Dans ce communiqué, nulle trace d'un sujet qui pourtant intéresse les Normands de part et d'autre de la Seine. Quelle capitale pour la Normandie ? Si les internautes sur la page Facebook de Frnace 3 Basse-Normandie ont un avis bien tranché, les politiques haut-normands eux aussi. A commencer par Nicolas Mayer-Rossignol, le président de région pour qui "Rouen doit être la capitale".

"le statut de métropole n'implique pas directement le statut de capitale"


Sur notre plateau ce mercredi midi, Laurent Beauvais a tenu à rappeler qu' "on est deux, ça ne se fait pas de façon unilatérale". Pour le président de la région Basse-Normandie, "Caen, doit trouver toute sa place dans ce dispositif, peut-être qu'on peut innover aussi, on va s'y mettre, on va y travailler très vite maintenant", avant de préciser que "le statut de métropole (NDLR: dont bénéficie Rouen) n'implique pas directement le statut de capitale".

Les deux présidents vont devoir travailler vite et ce d'autant plus que les élections régionales sont prévues dans un tout petit peu plus d'un an (novembre 2015). Laurent Beauvais n'a pas souhaité dire s'il serait candidat ou non à la présidence de cette Normandie réunifiée. Il a toutefois affirmé que "ça fait 10 ans avec Philippe Duron que nous sommes mobilisés sur ce beau projet de la Normandie, vous croyez que je suis capable d'abandonner comme ça ?".

Enfin, le président de Basse-Normandie a expliquait qu'il allait bientôt écrire aux fonctionnaires pour les rassurer. Dans sa tribune publiée dans la presse quotidienne régionale, le président de la République affirme que l'un des objectifs du redécoupage territorial est "d'offrir une meilleure qualité de service et de moins solliciter le contribuable" . Pour Laurent Beauvais, "la notion d'économie ne les (fonctionnaires) concerne pas. Ils ont un travail, ils remplissent des missions de service public".



Retrouvez ci-dessous l'intégralité de l'interview de Laurent Beauvais

fusion des Normandies: Laurent Beauvais, invité du journal

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus