Rouen : la police enquête après l'accident mortel sur la Sud III où l'alcool serait en cause

Alcool au volant. Au lendemain de la mort des deux passagers d'une Clio engagée à contre sens sur la voie rapide au sud de Rouen hier soir (dimanche 22 juin) les enquêteurs savent que le conducteur de la voiture folle était en état d'ivresse

La Sud III entre Petit-Couronne et Rouen -Archives
La Sud III entre Petit-Couronne et Rouen -Archives © Laurent LAGNEAU / France 3 Haute-Normandie

Conduite en état d'ivresse

Lundi 23 juin- 18h30. Ce soir, le Parquet de Rouen confirmait à la rédaction de France 3 Haute-Normandie que le conducteur de la Clio roulait en état d'ivresse. Un taux d'alcoolémie de 2,45 grammes par litre de sang ayant été mesuré.
Il s'agit d'un homme âgé de 45 ans qui, ce lundi soir, est toujours dans le coma et n'a donc pas pu être entendu par les enquêteurs.


Vitesse et appels de phare

Ce lundi (23 juin), la police de Rouen continuait son enquête après le terrible accident d'hier soir sur la voie rapide du sud de Rouen. Il était environ 21h quand une Clio a été vue rouler à contre sens sur la Sud III. Après avoir été évitée par plusieurs voitures, la Clio a heurté une Seat qui venait de Rouen et roulait normalement en direction de l'A13.

Dans le choc les passagers de la Renault ont été tués. Il s'agit de deux habitants d'Evreux âgés de 42 et 45 ans. Quant au conducteur de la Clio, très gravement blessé,  il n'a pas été identifié et a été transporté au CHU de Rouen, son pronostic vital étant engagé.

Percuté par la Clio, le conducteur de la Seat n'a été que légèrement blessé. Il s'agit d'un habitant de Notre-Dame de Gravenchon âgé de 33 ans, qui très choqué a été hospitalisé.

Ce midi, la police attendait les résultats des analyses toxicologiques pratiquées sur les victimes de cet accident (alcool, stupéfiants…). Par ailleurs,  les enregistrements vidéos des caméras  de la DIRNO et de la SAPN devaient être amenés à l'hôtel de police de Rouen pour visionnage afin de tenter de déterminer les causes de cet accident. 
Ce midi, la police envisageait de lancer un appel à témoins afin d'entendre les automobilistes qui ont croisé la Clio roulant à contre sens sur la Sud III dans le sens Les Essarts- Rouen.

Témoignages sur les réseaux sociaux

Dès hier soir, les internautes étaient nombreux à commenter l'annonce de cet accident mortel. C'est ainsi que sur la page Facebook de France 3 Haute-Normandie, des témoins racontaient avoir croisé la voiture folle, tandis que d'autres évoquaient leur émotion à la vue de l'accident :

Amy :
" J'ai croisé le mec dans sa Clio blanche. Dieu merci je l'ai vu arriver de loin. J'ai eu le temps de réagir et me mettre sur le bas côté de la route. Je peux dire qu'il roulait trop trop vite et faisait des appels de phares dans notre direction !!
j'ai eu la peur de ma vie"

Amandine :
" Je les ai croisé, fait du bras, appels de phare:  ils n ont pas compris et triste résultat "

Mathéo :
"On sort du ciné avec Caro et Béné et ça nous as plombé de voir ça....et on s'interroge comment est ce possible???!!! Horrible et ça nous rappelle qu'on est rien sur cette terre ...."

Francine :
"moi aussi ce soir j'ai croisé une Clio blanche en sens inverse : ça fait un drôle d'effet surtout qu'ils étaient à une grande vitesse et faisaient des appels de phare"

Laurie :
"En voyant le nombre de pompiers et gendarmes sa fait froid dans le dos et c'est pire quand on vois les draps blanc :-((( "

Stéphanie :
"J ai eu de la chance : j'aurai du prendre cette route a cette heure mais j'ai pris la nationale pour acheter des clopes :  pour une fois ça peut être sauver la vie"


Yannick :
"Techniquement, je dirais que le véhicule devait venir de la D938. Il y a un pont qui passe au dessus de la Sud III et un rond-point de chaque côté déversant en entrée et sortie d'autoroute. Il suffit qu'il soit descendu par la sortie..."

Anaïs :
"Choquant pour nos futurs trajets sur la route..."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers