Cet article date de plus de 6 ans

Les pêcheurs granvillais posent dans le plus simple appareil pour le carnaval

12 marins pêcheurs granvillais ont accepté de poser nus pour un calendrier dont les recettes seront reversées au carnaval de la ville.
"J'ai pas le pied marin, j'avais un petit peu peur, et les gars ont été super cools", explique Linda Lesauvage-Trébern, photographe, "Après, il y a des marins qui ont été plus pudiques que d'autres, et d'autres pas du tout..." avant de partir dans un grand éclat de rire. Devant son objectif, 12 marins pêcheurs granvillais ont accepté de poser sur leur lieu de travail. Mais dans une tenue rarement endossée dans l'exercice de leur métier au quotidien, celle d'Adam !

Derrière cette idée, se cache une autre femme, la patronne du dernier bistrot de pêcheurs de la ville. "Il n'y a pas eu de casting, les plus beaux, les moins beaux, tous ceux qui ont acceptés ont été pris !", explique Céline Dreux. Les photographies servent à illustrer un calendrier dont les recettes de la vente seront reversées au carnaval de la ville. Le calendrier est disponible dans sept points de vente: la coopérative maritime, Le comptoir, le bar La Rafale, le maison de la presse, le PMU de la gare, le hangar du carnaval et la tabatière de Bréhal.

Reportage de Jean-Baptiste Pattier et Moustapha Tafnil
Intervenants:
- Gilles Goac, marin pêcheur
- Guillaume Lenoir, marin pêcheur
- Céline Dreux, patronne du bar "Au tout va bien"
- Linda Lesauvage-Trébern, photographe
- Philippe Thévenin, marin pêcheur retraité

durée de la vidéo: 01 min 47
Les pêcheurs granvillais posent dans le plus simple appareil pour le carnaval

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société pêche carnaval