Quel avenir pour les barrages hydroélectriques du Sud-Manche ?

Le démantèlement des barrages hydroélectriques du Sud Manche doit théoriquement démarrer l'année prochaine. Mais jeudi dernier au Mont Saint Michel, la Ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a déclaré qu' "on ne met pas 53 millions d'euros pour faire passer des poissons".  

En visite dans le Sud-Manche jeudi dernier, Ségolène Royal, a mis un coup de frein au démantèlement des deux barrages hydroélectriques, celui de Vézins et celui de la Roche qui boit, sur la Sélune. La Ministre de l'Ecologie a déclaré qu' "on ne met pas 53 millions d'euros pour faire passer des poissons" et a demandé de nouvelles études. 

La prise de position de Ségolène Royal a redonné espoir à l'association des Amis du barrage mais a agacé les 51 associations environnementalistes réunies en un collectif
pour défendre le retour de la rivière, la Sélune, à son état d'origine.

Les deux barrages sont toujours sous le coup d'une condamnation. En 2010, EDF a été mise en demeure d'entreprendre les travaux pour laisser passer les espèces migratrices.
La fédération nationale de la pêche en France, à l'origine de la plainte, va réactiver cette condamnation, tout en saisissant la Commission européenne. 

Le reportage de Stéphanie Vinot et Joël Hamard

Intervenants :
-John Kaniowski, Président des amis du barrage
-Christian Allain, collectif les amis de la Sélune
-Michel Thoury, Président du schéma d'aménagement de l'eau du bassin de la Sélune

 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité