Le vétéran britannique fugueur du 70e anniversaire du Débarquement s'est éteint

Bernard Jordan s'était échappé de sa maison de retraite pour assister auprès de ses frères d'armes aux cérémonies du 6 juin 2014. Le vétéran britannique s'est éteint ce mardi à l'âge de 90 ans.

Il s'était dit prêt à repartir en juin 2015 s'il était "toujours là". Bernard Jordan ne reviendra plus en Normandie. Il s'est éteint ce mardi à l'âge de 90 ans, a annoncé la maison de retraite dans la quelle il résidait.

Son histoire avait été relayé par bon nombre de médias. Le 5 juin dernier, cet ancien officier de la marine britannique s'était échappé de sa maison de retraite, à Hove, dans le sud-est de l'Angleterre. Ses médailles cachées sous son imperméable, il avait rejoint un bus de vétérans qui se rendait à Ouistreham en Normandie pour assister aux commémorations du 70e anniversaire du Débarquement. La police du Sussex avait alors fouillé toute région, vérifié auprès des hôpitaux, des compagnies de bus et de taxis, sans rien trouver. L'ancien militaire avait finalement été localisé en France.

Le fugueur était revenu de son plein gré dés le lendemain des cérémonies. "J'ai passé un très bon moment. Je suis vraiment très content de l'avoir fait", avait-il déclaré en débarquant du ferry à Portsmouth. Après son aventure, Bernard Jordan avait reçu des témoignages de sympathie du monde entier.

Pour ses 90 ans, une dizaine de jours après son évasion, plus de 2500 cartes postales étaient arrivées dans sa boite aux lettres. Interviewé par la chaîne britannique Forces TV, il avait tenu à remercier tous ses admirateurs tout en ajoutant que "Il y avait plein d'autres personnes sur les plages de Normandie ce jour-là (le 6 juin 44), cette délicate attention est pour eux, pas pour moi".

Retour sur l'aventure de Bernard Jordan

##fr3r_https_disabled##