Emprunts toxiques : l’état au chevet de l'hôpital du Havre

L’hôpital Jacques Monod du Havre s’est fortement endetté pour moderniser ses équipements et ses locaux.

La ministre de la santé, Marisol Touraine a donné son accord pour le déblocage de 400 millions d'euros pour venir en aide aux établissements publics surendettés.  L’hôpital Monod du Havre fait partie des victimes des prêts toxiques. Comme beaucoup d’établissements, l’hôpital du Havre a emprunté à un taux variable dont le taux d’intérêt est indexé sur la parité euro-franc suisse. Problème le franc-suisse a flambé en début d’année 2015.

VIDEO  : les explications de Bénédicte Drouet et Anne Laure Merignac

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité