• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L'Armée de terre au départ du Tour de Normandie

L'équipe de l'Armée de terre au Grand prix de la Marseillaise en février dernier. Elle sera au départ du Tour de Normandie. / © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
L'équipe de l'Armée de terre au Grand prix de la Marseillaise en février dernier. Elle sera au départ du Tour de Normandie. / © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

La 35e édition du Tour de Normandie, qui débute ce lundi, sera l'occasion d'un duel entre l'équipe de l'Armée de terre et les réserves du World Tour.

Par avec AFP

Les 1.030 km du Tour de Normandie et ses sept manches à travers les cinq départements normands seront l'occasion d'un duel cette année entre les cuissards kakis de L'Armée de terre et les équipes réserves de plusieurs grandes formations du World Tour.

Au départ lundi de Saint-Lô, dans la Manche, cette 35e édition du Tour de Normandie, épreuve inscrite au calendrier UCI Europe Tour, verra s'élancer 24 équipes, dont 18 classées en Continentale, soit 144 coureurs venant de 14 pays.

Du côté des formations françaises, elles ne sont que trois cette année dans le peloton du "TDN". L'équipe de l'Armée de Terre, seule formation tricolore à évoluer en Continentale, comptera notamment sur son jeune sprinter Bryan Alaphilippe (19 ans), récent vainqueur de la Classique Bordeaux - Saintes.

Quant aux réserves des formations WorldTour (BMC Development, Rabobank Development, Lotto-Soudal, Itera-Katusha...), elles utiliseront cette épreuve comme banc d'essai pour tester leurs nouveaux jeunes talents, comme Stefan Küng, vainqueur du Tour de Normandie 2014 et passé depuis dans les rangs professionnels sous les couleurs des Américains de BMC.

Les deux autres équipes françaises présentes, le VC Rouen et Vendée U, évoluent, elles, en Division Nationale 1 et auront sans doute bien du mal à montrer leur maillot.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus