Cet article date de plus de 5 ans

Normandie réunifiée: pour Hervé Morin, le conseil régional doit être à Caen

Dans un entretien accordé à nos confrères de Ouest-France, Hervé Morin, candidat aux élections régionales en Normandie, affirme que pour l'UMP et son parti, l'UDI, le conseil régional de la future Normandie réunifiée doit être à Caen. 
© Max PPP PHOTOPQR/NICE MATIN
Lundi dernier, au lendemain du second tour des élections départementales, le maire de Caen annonçait  sur notre antenne que l'UMP et l'UDI partiraient unis dans la bataille des régionales en Normandie. Joël Bruneau déclarait également qu'il conditionnait son soutien à cette liste d'union. "La condition de mon soutien à ma famille politique c'est que Caen puisse revendiquer le Conseil régional (...) Je ne demande pas que Caen soit la capitale unique, je demande que Caen ait un rôle capitale en Normandie".

Hervé Morin, député UDI de l'Eure et candidat pressenti pour mener cette liste, soutient ce jeudi, dans les colonnes de nos confrères de Ouest-France, cette revendication. Le politique haut-normand plaide pour "une gouvernance où les administrations de l'Etat et de la Région sont réparties entre Caen, Rouen et Le Havre".  Il précise même le rôle qui serait dévolu à l'actuelle capitale bas-normande. "Pour l'UDI et l'UMP, le conseil régional sera à Caen, plus centrale, mieux desservie, plus accessible".

Nicolas Mayer-Rossignol, actuel président de Haute-Normandie et candidat officiel du PS aux prochaines régionales a quant à lui fait évoluer son discours sur la question de la capitale régionale. Il avait, au départ, très rapidement et clairement pris position pour Rouen. Depuis le début d'année, le président socialiste se montre moins catégorique et plus évasif. Lors de ses voeux, il estimait le débat sur la capitale "secondaire".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réunification de la normandie fusion des régions politique élections régionales réforme territoriale