• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Procès Gourdel: “Je l'ai attachée à ma voiture avec une corde et traînée sur 600 mètres”

Bruno Gourel à son procès ce mercredi à Coutances
Bruno Gourel à son procès ce mercredi à Coutances

Le procès de Bruno Gourdel s'est ouvert ce mercredi à Coutances. Dés le début de l'audience, il a reconnu le meurtre de sa compagne à Feugères dans la Manche, un meurtre d'une grande sauvagerie dont les détails les plus sordides n'ont pas été épargnés au public.  

Par SP et CM

Dés l'ouverture du procès, Bruno Gourdel, 57 ans, est passé aux aveux. Un coup de théâtre dans cette affaire où l'accusé a nié pendant trois ans les faits qui lui étaient reprochés, malgré les très nombreux éléments à charge. 

Dans la nuit du 3 mars 2012, un jeune conducteur percute un corps sur la route et découvre le cadavre d'une femme nue. Les gendarmes mettront quelques temps à identifier la victime: Liliane Serazin.

Trois ans plus tard, c'est son compagnon qui reconnaît à la barre l'avoir assassinée. " C'est moi qui lui ai donné la mort. J'ai des souvenirs précis de ce qu'il s'est passé ce jour-là."  Des souvenirs si précis que le moindre détail le plus sordide ne sera pas épargné au public du tribunal: les 18 coups de couteau infligés, le corps de la victime attaché à sa voiture et traîné sur 600 mètres.

Retour sur cette première journée de procès avec Stéphanie Potay et Claude Leloche

Procés Gourdel: retour sur la première journée

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Graines de jardin 2019 à Rouen

Les + Lus