• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les concentrations élevées à l'ozone diminuent en Seine Maritime et dans l’Eure

© © Atmo Normandie
© © Atmo Normandie

L'arrivée d'une dégradation orageuse en fin d'après-midi le mardi 27 août explique la baisse de cette contamination. Les préfectures de Seine-Maritime et de l’Eure avaient déclenché lundi 26 août une procédure d’information-recommandation. Elle a été levée ce matin. 
 

Par Calypso Vanier

La pollution à l'ozone diminue ce mardi 27 août en Normandie.  
 
© Atmo Normandie
© Atmo Normandie

Un nouvel épisode de pollution à l'ozone (O3) a frappé la Seine-Maritime et l'Eure lundi 26 août.Il s'agissait de la 2ème procédure d'information-recommandation déclenchée par les préfectures des 2 départements depuis le 1er juillet. Cette pollution est imputable à des conditions météorologiques propices à la formation d’ozone dans l’atmosphère dues à un fort ensoleillement et aux températures élevées  

Les deux départements étaient également concernés par une pollution aux particules (PM10) et au dioxyde d’azote (NO2).
 
 

Des consignes particulières pour les personnes vulnérables

L’association de surveillance de la qualité de l’air, Atmo Normandie, a publié des recommandations sanitaires.
Tout d’abord, il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires comme la fumée de tabac, l’utilisation de solvants en espace intérieur ou le chauffage au bois.

Atmo Normandie conseille également :
  • De privilégier des sorties plus brèves et qui demandent moins d’efforts
  • D’éviter les activités physiques et sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche) en extérieur dont les compétitions, celles peu intenses à l’intérieur peuvent être maintenues
  • De prendre conseil auprès d’un professionnel de santé en cas de gêne respiratoire ou cardiaque
Des consignes particulières sont réservées aux femmes enceintes, aux nourrissons et jeunes enfants, aux personnes de plus de 65 ans, aux personnes asthmatiques, aux personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires et aux insuffisants cardiaques ou respiratoires.

Pour ces personnes dites sensibles et vulnérables, il faut également
  • Eviter les sorties durant l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximum
  • Prendre conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adopté le cas échéant

 

Sur le même sujet

Nécrologie de Jacques Chrirac en ex Basse Normandie

Les + Lus