L’Alméria et ses chevaux : spectacles, cascades, cinéma mais aussi initiation

L’Alméria, le 1er Parc de Loisirs équestres entame sa 2è saison. Un concept multi activités qui propose à tous les amoureux des chevaux, cavaliers ou non, un spectacle mais aussi de s’initier à différentes disciplines équestres. C'est à Salbris dans le Loir-et-Cher

En arrivant sur le site de l’Alméria Parc, les tipis sur la gauche, donnent  tout de suite le ton. Face aux tentes indiennes, les chevaux, de toutes les tailles, de toutes les couleurs, de toutes les races.
Il était une fois dans l’Ouest... oui mais ici on est au cœur de la Sologne.

Une tribu pas comme les autres, car tous ses membres sont cascadeurs à cheval

C'est le premier parc de loisirs équestres familial créé, voulu par une famille célèbre, celle des Sanabra : Frédéric, sa femme Christelle et leurs trois enfants Jaime, 20 ans, Pablo11 ans  et la petite dernière, Taïra, 8 ans.
A l’origine installés à Romorantin dans le Loir et Cher, ils ont déménagé à Salbris il y a deux ans, soutenus par la municipalité de l’époque. Ils y réalisent un rêve : créer le royaume du cheval pour tous.
Un lieu pour venir en famille. il y en a pour tous les goûts : équitation western, cross, attelage, cours classiques, ballades, tir à l’arc et jeux de cowboy pour les enfants, sur 36 hectares de nature préservée.

Le Far West version familiale

Christel, avec son look de squaw, nous introduit dans le saloon au décor latino américain. La saga Sanabra est née de sa rencontre avec Frédéric il y a 25 ans. Une histoire dans laquelle beaucoup peuvent se reconnaître. Deux gosses des cités, lui de Seine Saint Denis et elle de Toulouse, tombés dans le cheval par hasard. Tombés, c’est le mot car nos deux amoureux vivent et pensent cheval sous le signe de la chute provoquée, celle que l’on voit dans les films.
Ils commencent les cascades dans les parcs d’attraction puis  se spécialisent dans les tournages de films.
Ils grandissent dans l’ombre de Mario Luracchi jusqu’à se faire rapidement une place au soleil.


Depardieu, Nicole Kidman et José Garcia

Gérard depardieu, le phobique des chevaux ? Il galopera pour Vidocq. Nicole Kidman, la troublante actrice australienne ? Elle sera une parfaite Grâce Kelly cavalière. José Garcia, le trublion ? Il découvre les subtilités de l’équitation.
Tahar Rahim, Céline Sellette sont aussi passés par les mains expertes de Christel et Frédéric.
Mais la plus grande fierté de Frédéric, c’est d’avoir été le premier cascadeur à gravir les marches de Cannes pour le film de Michael Kohlaas avec l’acteur danois Mads Mikkelsen qui incarnait un marchand de chevaux du 16ème siècle et qui, pour ce rôle, a dû mettre un poulain au monde …


Une cavalerie soignée

Pour réaliser ces prouesses, une exceptionnelle cavalerie de chevaux ibériques, des Pure Race Espagnole en majorité. Des chevaux que Frédéric préfère acheter jeunes, vers 3 ou 4 ans, en Espagne, pour les former ensuite.
Tomber, s’asseoir dans un fauteuil ou monter sur une table, les chevaux deviennent à leur tour de véritables comédiens, grâce à la subtilité du dressage.
Mais certains sont aussi capables d’effectuer des figures de dressage de Haute Ecole : passage, piaffer, pirouette…
 

Chute de 12 mètres de haut

Mais à côté du cinéma, Frédéric et Christel n’ont pas abandonné le spectacle. Pour la saison 2015, la troupe a concocté un spectacle palpitant autour du thème du western. « La Légende de l’Ouest », une heure de rires et d’émotions avec chevaux au grand galop, pistolet et indiens rebelles…
En piste, les deux derniers de la tribu Sanabra, Pablo et la petite dernière ne sont pas en reste.
Pas plus que Frédéric, qui, malgré ses cheveux poivre et sel, tombe d’un derrick de 12 mètres de haut…
L’adrénaline, « c’est mon moteur »  dit Frédéric, « comme le jeu est celui des chevaux ».
 

Un concours de maréchalerie

L’Alméria Parc organise les 30 et 31 un concours de Maréchalerie. L’entrée est gratuite.