La Basse-Normandie, un retour au calme seulement en surface

Alors que le FDSEA du Calvados appelait hier à la suspension, et non à l'arrêt, des manifestations, plusieurs groupes et syndicats d'agriculteurs refusent de stopper leurs actions. On fait le point, à tête reposée, sur les derniers éléments et réactions de la nuit et à venir.

Logiquement tout devait revenir au calme ce mercredi soir, mais ce n'était que logiquement. En effet après avoir décidé et proposé aux éleveurs de Caen de lever les blocus en début d'après-mid à Caen et dans toute la région, la FDSEA a dû se "battre" toute la nuit pour calmer les agriculteurs frondeurs, bien décidés à poursuivre les blocages.

Lisieux et Saint-Lô encore perturbées cette nuit

A Lisieux, dans le Pays d'Auge, la Société Coopérative d'Achat Normande (SCA) des magasins Leclerc a été occupée encore une grande partie de la nuit. Les longues opérations de nettoyage sont en cours pour tenter de rouvrir les grandes surfaces de la ville, fermées depuis plusieurs jours. Les pompiers du Calvados ont participé, sur demande de la préfecture, au nettoyage des anciens points de barrages.
© Emilien David


Les agriculteurs de la Manche qui étaient encore mobilisés pour des fermetures de routes dans l'après-midi de mercredi, ont tous pris la direction de Saint-Lô hier soir en ralentissant l'accès à la ville grâce à une opération escargot. Des camions transportants de la viande irlandaise étiquetée France et destinée à un fast-food de la ville ont été escortés jusque devant la mairie avant d'être déchargés sur le parking du restaurant rapide.

Les sites symboliques toujours perturbés jusque dans l'après-midi

Le Mont-Saint-Michel est difficile d'accès depuis ce jeudi matin car des éleveurs qui ne se sont pas revendiqués de syndicats précis ont bloqué les deux départementales qui permettent l'accès au site touristique. Le pont de Normandie ne circulait que sur une voie et les ponts de Tancarville et Brotonne ont été coupés jusqu'à 14h. D'ailleurs, un arrêté préfectoral interdit la circulation des poids-lourds sur les axes suivant:
• sur l'A29 dans le sens Caen/Le Havre entre Quetteville (jonction A13/A29)et le pont de Normandie
• sur l'A131 entre le pont de Tancarville et le pont de Normandie dans les deux sens de la circulation
• la jonction entre l'A13 et l'A131 et le pont de Tancarville en direction du Havre
• et sur l'A131 entre Amiens et Le Havre, entre l'échangeur de Beautot (jonction A29/A151) et le pont de Tancarville.


La FRSEA de Basse-Normandie: "Le compte n'y est pas"

Le plan d'urgence annoncé par le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, n'a pas entièrement satisfait.La réaction de la Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FRSEA) de Basse-Normandie assurait son mécontentement ce mercredi soir.

Les mesures annoncées ne semblent pas de nature à atténuer [nos] souffrances.


Tout en remerciant ses hommes et femmes mobilisés, la FRSEA prévient " La FRSEA demeure attentive à la bonne application du plan d’urgence et les agriculteurs bas-normands restent mobilisés pour faire aboutir leurs légitimes revendications : un prix décent de leurs produit qui leur assure un revenu."

Bilan de Pauline Latrouitte et Emilien David

Intervenants:
-Philippe Fagheon, agriculteur à Saint-Pierre-de-Cormeilles (27)
-Marcel Thouvenin, chauffeur routier à Evreux (27)

durée de la vidéo: 01 min 25
Tour d'horizon des levées de blocus

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social agriculture politique mont saint michel
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter