Des cabanes pour aider les hérissons menacés d'extinction

Derrière ses piquants, le hérisson est plus fragile qu'il n'y paraît : il pourrait disparaître de nos jardins à l'horizon 2025. Pour tout savoir -ou presque - de ce petit mammifère, une association de la Manche vous guide. 
Un hérisson recueilli par le centre de soins de la Dame Blanche
Un hérisson recueilli par le centre de soins de la Dame Blanche © S.Lemaire
A peine protégés des températures négatives dans le garage qui leur sert d'atelier, John et Gilbert découpent, vissent et assemblent. S'ils s'activent ce n'est pas pour se réchauffer, mais plutôt pour tenir la cadence de production de leurs cabanes pour les hérissons. 
 
une cabane en cours d'assemblage
une cabane en cours d'assemblage © S Lemaire/Francetélévisions

Cela peut sembler anecdotique, pourtant depuis quelques semaines, ces deux bénévoles de l'association Les Goélands de Sainte-Suzanne-sur-Vire sont débordés de commandes.

Ils transforment des plaques de bambou imputrescible et 100% naturel en abris étudiés pour que les hérissons y fassent leur nid. 
"Aux premières gelées, les hérissons hibernent, ils doivent alors peser environ 600 gr pour survivre. On a créé dans cette cabane un couloir pour empêcher les chats de s'y engouffrer", explique en bricolant John Philipot. 
 
L'intérieur d'une cabane et son couloir "anti-chat"
L'intérieur d'une cabane et son couloir "anti-chat"

Si le geste est assuré, c'est que des cabanes comme celle-ci, ils en ont fabriqué plus de 150 : les commandes affluent du voisinage, de toute la région, mais aussi de Nantes, Nice ou Paris.
"Certaines personnes demandent même qu'on leur fournisse des hérissons avec la cabane!" s'étonne John. 
Les cabanes vendues 15 euros sont ensuite livrées selon les possibilités de John, ou envoyées en kit avec un plan de montage par un livreur pour 5 euros de plus.
 
L'un des 30 pensionnaires du centre de soins de la Dame blanche
L'un des 30 pensionnaires du centre de soins de la Dame blanche © SL/Francetélévisions
Pour se réveiller de son hibernation, un hérisson doit peser au moins 600 g
Pour se réveiller de son hibernation, un hérisson doit peser au moins 600 g
les hérissons hibernent aux premières gelées mais se réveillent une fois par semaine
les hérissons hibernent aux premières gelées mais se réveillent une fois par semaine © SL/Francetélévisions


John, Gilbert, et les autres membres de l'association du village tentent ainsi à leur petite échelle de lutter contre la disparition annoncée des hérissons, une espèce pourtant protégée depuis les années 70. 
 
Gérard Bertran du centre de soins de la Dame Blanche
Gérard Bertran du centre de soins de la Dame Blanche © SL/Francetélévisions

Pour Gerard Bertran, fondateur du centre de soins de la Dame Blanche près d'Orbec- le seul centre de la région agréé pour soigner ces mammifères, "l'espèce doit faire face à trois dangers majeurs : les véhicules sur les routes, les produits phytosanitaires et la destruction de leur habitat naturel. "

C'est sur ce dernier point qu'il est possible d'agir facilement : en laissant un petit tas de bûches dans un coin de son terrain ou en préservant des haies, des espaces au calme, loin du passage des tondeuses.

Quant aux pesticides et autres graines bleues anti-limaces," il est certain que si le hérisson consomme des gastéropodes contaminés, il risque d'être malade. Alors que le meilleur anti-limace qui soit, c'est le hérisson lui-même." constate Gérard Bertran.

Alors comment attirer des hérissons près de votre potager?

 Quatre conseils pour attirer les hérissons

 

Les petits secrets des hérissons

- Le mâle est un vrai coureur : il avance à une vitesse étonnante et peut parcourir des kilomètres si une femelle l'attire. 

- C'est un très bon nageur, traverser un d'étang ne l'effraie pas.

- Sa vue est mauvaise, en revanche, il se déplace grâce à son odorat très développé. 

- Il se plaît en ville : il y fait un peu plus chaud qu'en pleine campagne, il trouve des abris, des insectes et des vers de terre dans les parcs. Par ailleurs, certaines collectivités ont renoncé à l'usage des pesticides il y a plusieurs années. 

- Détenir dans une cage un hérisson est interdit et passible de 2 ans d'emprisonnement. S'il est prélevé dans une réserve ou un parc national, l'amende peut atteindre 300 000 euros...Dissuasif! 

- Le hérisson étant un animal sauvage protégé, il faut être agréé pour le soigner. Si vous trouvez un animal blessé, amenez-le au centre de soins de la Dame Blanche, ou chez un vétérinaire que vous aurez appelé au préalable. 

Notre reportage Idée d'ici sur le sujet : 
idée d'ici ©France télévisions


Pour vous guider, on vous joint un plan venu du site le Hameau des hérissons: 
plan possible d'une cabane
plan possible d'une cabane © le hameau des hérissons
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature animaux écologie environnement