• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Calvados : du ballast destiné à la SNCF bloqué par la grève... des cheminots

Des wagons remplis de ballast sont bloqués sur le terminal de la carrière de Vignats / © France 3 Normandie
Des wagons remplis de ballast sont bloqués sur le terminal de la carrière de Vignats / © France 3 Normandie

Le mouvement de contestation de la réforme ferroviaire n'affecte pas que la circulation des voyageurs. Le fret est aussi perturbé par les arrêts de travail des agents de la SNCF. Dans le Calvados, des dizaines de wagons sont bloqués à la carrière de Vignats.

Par Pierre-Marie Puaud

La carrière est immense. C'est même la plus grande de Normandie. Depuis 1920, elle fournit du ballast destiné aux voies de chemin de fer. Il est reconnaissable à sa couleur rosée due à la nature de la roche, du grès quartzite armoricain d’âge primaire. La carrière de Vignats située entre Argentan et Falaise s'étend sur 180 hectares. Et le filon est loin d'être épuisé : les réserves autorisées s'élèvent à 60 millions de tonnes.

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie


Il y a cinq ans, l'entreprise a donc investi cinq millions d'euros afin de moderniser son terminal ferroviaire : 30 % de la production est encore expédiée par le train. Mais en ce début de printemps 2018, le site est bien silencieux. Des dizaines de wagons sont immobilisés, faute de locomotive pour les faire rouler. La grève des cheminots est venue dérégler une mécanique d'ordinaire bien huilée, mais qui ne brille pas par sa souplesse : "le transport ferroviaire nécessite une réservation de sillons qui se fait un an à l'avance. Toute perturbation de dernière minute a un impact immédiat et ne peut pas être récupérée, explique Geoffroy Colin, le directeur des Carrières de Vignats. La seule solution, ce serait de pouvoir livrer par route".

Pour l'heure, treize trains ont déjà été annulés. La société des carrières de Vignats et de Normandie se retrouve avec un stock de 17 000 tonnes de marchandises qu'elle ne peut expédier, faute de camions disponibles. Ironie du sort, le ballast est essentiellement destiné à SNCF réseau...

Reportage de Jean-Yves Gélébart et Cyril Duponchel


Sur le même sujet

Le coup de gueule des pompiers de Rouen

Les + Lus