5 ans après l'accident en gare d'Audrieu, la SNCF mise en examen

5 ans après l'accident qui a coûté la vie à une adolescente de 17 ans, le 2 juillet 2010, une juge caennaise met en examen SNCF Mobilité et SNCF Réseau pour homicide involontaire. 

"J’espère maintenant que ces mises en examen vont déboucher sur un procès même si je sais que cela ne fera pas revenir ma fille", a déclaré la mère de Justine à notre confrère Frédéric Veille de RTL. Mme Colette estime que cette double mise en examen est une reconnaissance d'un manquement ce jour-là.

Une information judiciaire avait été ouverte en décembre 2010, et la juge d'instruction avait dans un premier temps, début 2015, rendu une ordonnance de non lieu. "Nous avons contesté ce non lieu, la chambre d'instruction de la cour d'appel a infirmé cette ordonnance de non lieu et sollicité la mise en examen de RFF et SNCF", a expliqué Me Gabriel Sibout. Pour avocat de la mère de la victime, "la juge d'instruction a signifié ces mises en examen à la SNCF et à RFF".

 La jeune fille avait été percutée par un train alors qu'elle traversait une voie sur un passage aménagé de la gare d'Audrieu, son vélo à la main. Le train dont elle venait de descendre était reparti mais elle n'a semble-t-il pas vu celui qui arrivait en sens inverse à grande vitesse.

2 ans après l'accident, une passerelle a été installée, qui permet aux piétons de traverser les voies en toute sécurité.

Reportage de Stéphanie Potay et Gildas Marie