8e tour de la Coupe de France. Fin de l'aventure pour Douvres, QRM s'impose à la maison, Caen se fait peur

Le huitième tour de la Coupe de France se déroule ce weekend avec l'espoir, pour bon nombre de clubs amateurs en lice, d'affronter des clubs de ligue 1 le tour suivant. Six clubs normands jouent leur place en 32e de finale ce samedi 9 décembre.

Le 19 novembre dernier, la JS Douvres-la-Délivrande , club calvadosien évoluant en Régional 2, décrochait son billet pour le huitième tour de la Coupe de France en battant Choisy-au-Bac (Régional 1) sur le score de 2 buts à 1. Les footballeurs amateurs normands avaient bénéficié du soutien et des encouragements de deux membres de l'équipe de France, l'attaquant Olivier Giroud et l'adjoint de Didier Deschamps, Guy Stéphan. Mais ce samedi 9 décembre, la marche est plus haute. La JS Douvres-la-Délivrande affronte un club de National, Châteauroux, ancien pensionnaire de ligue 2. Et à l'issue de la première mi-temps, c'est bien les Berrichons qui dominent avec deux buts d'avance.

Et l'écart se creuse encore un peu à la reprise. Châteauroux inscrit un troisième but à la 49e minute sur un tir d'Adama Mbengue. Mais dix minutes plus tard, les Calvadosiens reviennent dans le match en inscrivant leur premier but de la rencontre. Mais les Normands ne parviendront pas à remonter au score et Châteauroux inscrit deux autres buts dans les ultimes minutes du match. Score final : 1-5.  

"C'est une belle aventure, on a fait huit tours, c'est magnifique. 64e de finale pour un club de R2, c'est extraordinaire", retient Jean-Baptiste Piquet, le coach du club calvadosien, "Ça va être un petit coup sur la tête (des joueurs) mais les fêtes de fin d'année vont arriver au bon moment (...) Bravo à Châteauroux, qu'ils fassent un beau parcours et bonne chance à eux pour le maintien en National."

L'AG Caen reçoit au stade d'Ornano

Pour l'AG Caen, club de National 3, ce samedi est également celui de tous les défis. Trois divisions le séparent de son adversaire du jour, Guingamp, pensionnaire de ligue 2.  La rencontre débutera à 19 heures et aura lieu au stade d'Ornano, le jardin du Stade Malherbe, en déplacement dans le nord de la France. Selon la Préfecture, les conditions de sécurité n'étaient pas réunies au stade de Venoix pour accueillir un club professionnel et ses centaines de supporters. Le président de l'Avant-Garde s'est battu pour obtenir la possibilité de joueur au stade d'Ornano. Après de nombreuses tractations, parfois vives, il a finalement obtenu l'aval du SM Caen, gestionnaire du site. Un bel écrin pour un match historique.

Un rapport de force favorable au SM Caen. Sur le papier ?

Après une longue série de défaites, le 7e tour de la Coupe de France avait permis au Stade Malherbe de Caen de renouer (enfin) avec la victoire. Les Normands l'avaient facilement emporté sur le score de 3 buts à 0 face à Loon-Plage, club de Régional 1. Ce samedi 9 décembre, les Caennais, pourvus d'un nouvel entraîneur, Nicolas Seube, et de deux victoires de suite en championnat, sont de nouveau en position de force. Leur adversaire du jour, le RC Calais, évolue dans la même division que Loon-Plage.

Mais l'entame du match est pour le moins compliquée pour les favoris. Le RC Calais ouvre le score dès la 10e minute. Et malgré la reprise en main du match par les Caennais qui monopolisent le ballon, Malherbe ne parvient pas à égaliser durant la première mi-temps.

Il faut attendre la 70e minute pour que les efforts normands finissent par payer. Sur corner, Emmanuel Ntim, servi par Benjamin Mendy, inscrit le but de l'égalisation. Dans les dix dernières minutes, le Stade Malherbe déploie ses ailes et prend son envol. Emmanuel Ntim, encore lui (et de nouveau sur corner), permet aux Normands de prendre l'avantage à la 80e minute. Puis Dieudonné Gaucho vient doucher les espoirs des Nordistes avec un troisième but à la 85e. Et le festival n'est pas terminé. Alexandre Mendy termine le travail à la 90e minute. Score final : 4-1 pour le SM Caen qui décroche ainsi son billet pour les 32e de finale.

QRM s'impose à la maison

Avec Caen, Quevilly-Rouen-Métropole (QRM) est l'autre club normand de ligue 2 de ce huitième tour de la Coupe de France. Contrairement à son homologue calvadosien, une seule division le sépare de son adversaire évoluant en National, le Dijon FCO. Et contre toute attente, malgré la domination normande, c'est ce dernier qui a ouvert le score au stade Robert Diochon ce samedi après-midi, juste avant la pause. Il faut attendre la 62e minute pour que QRM remette "les compteurs à zéro" grâce à un but de Mamadou Camara. Lequel double la mise cinq minutes plus tard. Les Normands enfoncent le clou dans le cercueil dijonnais pendant le temps additionnel avec un troisième et dernier but signé Alan Do Marcolino. Score final : 3-1

Les autres clubs normands en lice

Deux autres clubs normands, tous seino-marins, sont également en lice ce samedi sur ce huitième tour de la Coupe de France. Le FC Dieppe (N3) reçoit le club finistérien Paotred Dispount évoluant dans la même division. Le FC Rouen (N), lui se déplace en Bretagne sur les terres du club de Pontivy (N3). Coup d'envoi des deux matchs à 18 h.

Et dimanche ?

Un septième et dernier club normand concourt ce week-end pour une place en 32e de finale de la Coupe de France. L'AS Villers-Houlgate (N3) affrontera le Racing Club de France (N2) ce dimanche 10 décembre à partir de 13 h 30.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité