Art : quand la tapisserie de Bayeux inspire David Hockney

Publié le
Écrit par Kanwaljit Singh .

Il le répète à l'envi ... David Hockney est « definitely in love with » la Normandie. Au point de s’y installer en 2019 et d’y consacrer une œuvre gigantesque qui la représente au fil des saisons. L’artiste vous donne rendez-vous à Bayeux, du 22 septembre 2022 au 23 avril 2023. Avec, en toile de fond, la tapisserie de Bayeux qui lui a inspiré sa fresque géante "A year in Normandie".

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Des couleurs gaies et vives. De nombreux verts lumineux qui au fur et à mesure de la fresque s'estompent. La frise dessinée par le peintre britannique le plus populaire du monde raconte le passage des saisons du printemps à l'hiver inspirée par une œuvre normande bien connue.

Lorsque David Hockney s'installe dans le Pays d'Auge dans le Calvados en 2019, il découvre la célèbre Tapisserie de Bayeux. Il est frappé d'admiration devant cette broderie de plus de 70 mètres de long. Il décide alors de s'en inspirer pour son propre récit en image de la Normandie, une histoire à la palette presque pop qui colore d'une joie simple les paysages du Pays d'Auge. Une œuvre qu'il nomme "A year in Normandie" ("un an en Normandie"). Quelques visiteurs sont invités à découvrir la fresque en avant première, parmi eux Bérangère : "c'est magnifique, quelle bouffée de couleurs, ça fait écho à des lieux, des ambiances que je connais, c'est un bel hommage à la Normandie".

"A year in Normandie"

La fresque géante de 90 mètres de long est visible à Bayeux, à deux pas de la célèbre Tapisserie de Bayeux, celle qu'on appelle aussi Tapisserie de la reine Mathilde et qui raconte en images la conquête de l'Angleterre par Guillaume Le Conquérant, duc de Normandie, au XIème siècle.


L'œuvre de David Hockney rend hommage à la Normandie en misant sur l'originalité : "c'est une présentation inédite de l'artiste et ce qui lui plaît c'est de raconter une histoire sur une narration horizontale, inspirée par la Tapisserie de Bayeux" explique Antoine Vernay, conservateur du musée de la Tapisserie de Bayeux.  "Nous avons misé sur une présentation inédite avec un face à face des deux œuvres monumentales reproduites à l'échelle 1/2 dans la salle du 2e étage du musée pour que les visiteurs puissent mettre en perspective les deux narrations" ajoute-t-il.

Un éternel optimiste

Niché au cœur de sa vallée augeronne pendant la période des confinements successifs imposés par la pandémie, il va dépeindre à la manière des impressionnistes les effets de lumière des ciels normands et surtout l’arrivée du printemps. Et à 85 ans, David Hockney, éternel optimiste, ne cesse de se réinventer. Il expérimente les nouvelles technologies en peignant sur des tablettes ou s'amuse à multiplier les perspectives. Son regard, comme sa peinture, sont toujours en perpétuel mouvement.

En quelques semaines, Hockney réalise une centaine d’images sur son iPad et comme les impressionnistes, il fait attention aux effets de lumières et aux changements climatiques pour faire vivre son œuvre. Aude découvre l'exposition avec son fils : "je suis venue avec mon enfant et ça me permet de lui expliquer que David Hockney est un vieux monsieur et il fait de l'art avec son IPad. Un outil de tous les jours pour les jeunes".


Un artiste majeur

David Hockney est le peintre vivant le plus cher : son Portrait of an Artist (Pool with two figures) a en effet été adjugé en 2018 à 90,3 millions de dollars chez Christie’s, à New York.

Pour le 80e anniversaire de l’artiste, le Centre Pompidou, à Paris, lui a consacré une rétrospective : il était possible d’y admirer les célèbres piscines californiennes qui ont fait sa renommée, mais aussi de (re)découvrir certaines de ses œuvres plus confidentielles. Inépuisable touche-à-tout, l’artiste britannique dessine, grave, décore, photographie, théorise. Pas étonnant alors qu’il n’ait pas pu s’empêcher de mettre à profit les outils créatifs offerts par la technologie et notamment en Normandie, la région dont il est tombé amoureux : "il a eu un vrai coup de cœur qu’il vit et qu’il dessine, il dit souvent la Normandie a 1001 verts. C'est un vrai ambassadeur qui rend hommage au territoire" s'émeut Sophie Gaugain, première Vice-Présidente de la Région Normandie en charge du développement économique.


LES INFOS PRATIQUES

A year in Normandie par David Hockney
Salle du 2e étage du musée de la tapisserie de Bayeux
13 bis rue de Nesmond
14400 Bayeux

Du 22 septembre 2022 au 23 avril 2023
Fermeture annuelle en janvier
Exposition incluse dans le parcours de visite du musée
Plein tarif : 11 € / gratuit pour les moins de 10 ans

www.bayeuxmuseum.com

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité