Une Bugatti à 520 000 euros...Et ce n'est pas une voiture...

Une oeuvre de Rembrandt Bugatti, une panthère sculptée, a été adjugée à 520 000€ aux enchères à l'hôtel des ventes de Bayeux (Calvados) lors des traditionnelles ventes de Pâques. L'italien était un sculpteur animalier qui reproduisait les animaux dans des zoos. 

Par Stéphanie Potay

C'était celle que tout le monde attendait. La "panthère marchant, patte arrière levée" de Rembrandt Bugatti. Dans la salle archi-comble de l'Hôtel des ventes de Bayeux, le duel entre les acheteurs potentiels de la salle, ceux par téléphone et les acheteurs via internet a bien eu lieu. 

L'épique vente aux enchères orchestrée par le commissaire-prisuer Bailleul (R.Mauger/C.Leloche/E.David/E.Ruchmann) :

La panthère Bugatti s'envole à 520 000 euros


Cette sculpture est un bronze acquis en 1925 par Daniel Vincent, ministre de 1917 à 1926, sous les gouvernements d'Aristide Briand et Raymond Poincaré. Pour le mariage de sa nièce, il lui offre cette panthère. Depuis, elle était restée dans la famille.  

Rembrandt Bugatti ( voir notre encadré, plus bas) est le frère de celui qui a fondé la célèbre marque de voiture du même nom. Il avait pour habitude de se poser directement dans les zoos pour reproduire les animaux en sculpture. 

La petite panthère haute de seulement 21cm et longue de 51 cm était estimée entre 200 000€ et 300 000€,  Les enchères ont commencé à 160 000€. Elle a finalement été adjugée à 520 000€. L'acquéreur est un collectionneur français;



Elle a finalement été adjugée à 520 000€.



Parmi les collectionneurs connus de Bugatti, Alain Delon. En octobre dernier, Alain Delon en a vendu 17 aux enchères pour un montant de 4.081.000 euros.


 


 

Qui était Rembrandt Bugatti?

"Rembrandt Bugatti est le fils du célèbre créateur de meubles italiens, Carlo Bugatti, et le frère du constructeur automobile Ettore Bugatti. Enfant précoce, il s'oriente vers la sculpture animalière. En 1902, il suit sa famille à Paris et trois ans plus tard, il décroche un contrat avec le fondeur Hébrard pour l'édition de ses oeuvres en bronze.

Le succès est rapide. En 1907, le jeune homme est invité à résider à Anvers par la Société royale de zoologie : il peut alors fréquenter le zoo de cette ville, l'un des plus riches de l'époque, afin de représenter tous ses pensionnaires. Il adore tellement les animaux, qu'il a même le droit de les nourrir et de les soigner.

Le bestiaire de Bugatti est très varié : des mammifères européens et exotiques, mais aussi des oiseaux, des reptiles, souvent des espèces qu'aucun artiste n'avait encore représentées. Il aimait particulièrement les fauves. Cette panthère est un bon exemple de son style nerveux et vivant.

Malade et dépressif, Bugatti est traumatisé par l'arrivée de la guerre en 1914. Il doit revenir à Paris. Mais le zoo est fermé... Privé de la compagnie des animaux, coupé des êtres humains, Bugatti se suicide au gaz en 1916. Il n'avait pas encore 33 ans." Extrait de la notice du Musée d'Orsay

A lire aussi

Sur le même sujet

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus