EN IMAGES. L'auditorium de Bayeux a retrouvé sa cloche, après un an de restauration

Après un an de travaux de restauration de son clocher, l'auditorium de Bayeux a récupéré son bijou : une cloche ancienne qui trône à nouveau fiérement au sommet de la bâtisse normande.

Une partie des habitants de Bayeux et curieux passants de la rue Saint-Laurent avaient les yeux rivés vers le ciel ce mercredi 6 mars 2024, pour admirer l'impressionnante opération menée dans la matinée au sommet de l'auditorium.

Une grue et des campanistes, personnes spécialisées dans l'ingénierie des clochers, étaient à pied d'œuvre pour réinstaller la cloche de l'ancienne église désacralisée, aujourd'hui reconvertie en salle de spectacle.

"Perpétuer ce patrimoine"

L'imposante et emblématique pièce de 200 kilos, datant de 1903, avait quitté son écrin en février 2023 afin de faciliter des opérations de restauration du clocher.

"Au niveau de la pièce de maintien de la cloche, nous avons refait toute la métallerie et le bois dans un esprit de conservation. Par rapport au patrimoine et à ce que nos ancêtres ont fait, c'est bien de perpétuer tout ça" commentait Christophe Morel, chargé d'affaires à l'entreprise Bodet Campanaire et aux commandes des opérations de réinstallation de la cloche ce mercredi 6 mars. 

Les manœuvres effectuées à plusieurs dizaines de mètres de hauteur se sont déroulées comme prévu.

"J'ai replacé la cloche à sa place d'origine, comme elle était là depuis des années, souligne Thomas Lemasle, campaniste. C'est un métier assez honorable dont je suis fier car ces monuments vont rester bien au-delà de ma vie et de celle de beaucoup de gens".

Avec Arnaud Soléau

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité