Heure par heure: la troisième journée, vers des levées de blocus

Le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, est venu ce mardi soir rencontrer les syndicats agricoles à Caen.Un plan d'urgence de 600 millions a été annoncé mercredi midi. Les éleveurs de la FDSEA14 ont décidé de libéré Caen. Ce n'est pas le cas partout. Revivez l'évolution de ce mercredi.

© Pierre-Marie Puaud
19h00: Les actions à venir
Alors que l'autoroute A84 est entièrement dégagé et que le périphérique de Caen se nettoie peu à peu, une opération escargot est en cours vers Saint-Lô.
Quelques agriculteurs persistent et ne veulent pas abdiquer à Lisieux devant la SCA Normande, d'autres vont déverser de la viande étrangère devant la mairie de Saint-Lô à 20h30.
Le pont de Normandie devrait aussi être désert cette nuit.
Merci de nous avoir suivi pendant ces 72 heures de Direct...
© PM Puaud


18h00: Le point sur les blocages des routes qui persistent 
RN13 : blocage dans les deux sens (entre Cherbourg et Caen) à St Hilaire Petitville et Carentan avec 70 manifestants présents qui pourraient quitter les lieux.
A84 : échangeur 40 fermé dans les deux sens mais la levée de l'organisation est espérée. L'autoroute est coupée par les Jeunes Agriculteurs de la Manche toujours mécontents, ils obligent la sortie des véhicules à l'échangeur 33 (Rennes-Caen et Caen-Rennes). L'échangeur 34 ne permet plus la sortie vers Pontorson.
RN174 direction Guilberville : « sortie obligatoire » à l'échangeur n°1 Torigni car l'échangeur vers Saint-Lô est bloqué.
© Joël Hamard



17h00 Le Mont-Saint-Michel en passe d'être rouvert
Une réunion d'agriculteurs vient de décider de l'arrêt du mouvement sur le site touristique. Une voie est ouverte dans chaque sens au Pont de Normandie. Un des deux sites bloqués à Lisieux a été libéré. La SCA Normande reste assiégée.
© Joël Hamard


16h30: Les manifestants de Lisieux très remontés
Les éleveurs et agriculteurs qui bloquent Lisieux au rond point de la chambre de commerce et au niveau de la SCA Normande (centrale distribution Leclerc) ne souhaitent pas s'arrêter. Ils veulent plus de réformes. Reportage avec ces irréductibles à venir !

16h00: Déjà des frondeurs...
L'autoroute A84 est fermée au niveau des échangeurs 33 et 34. Les automobilistes sont obligés de sortir de l'autoroute !! C'est au carrefour entre les routes de Rennes/Caen/Le Mont-Saint-Michel/Dinan-Saint-Malo... Les Jeunes Agriculteurs de la Manche, à l'origine de l'action, s'impatientent " On ne veut pas de mesurettes, il faut rebattre les cartes des prix !"
© Joël Hamard

15h30: Caen libéré !
A l'appel de la FDSEA 14, une suspension du blocage de Caen qui était pris en otage depuis dimanche soir ! Les routiers peuvent repartir petit à petit et méthodiquement. Jean-Yves Heurtin nous confie " On obtiendra pas plus en manifestant plus...pour le moment !". 
© Pierre-Marie Puaud

14h30: Les 6 axes des mesures annoncées par le gouvernement:
Le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté le plan d'urgence à destination des éleveurs en crise, à l'issue du Conseil des ministres, mercredi 22 juillet. Ce plan, qui compte 24 mesures et six axes, a ensuite été détaillé par le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. En voici les grandes lignes sur ce lien.
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll lors de la présentation du plan d'urgence pour les éleveurs, le 22 juillet 2015 à l'Elysée, à Paris.
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll lors de la présentation du plan d'urgence pour les éleveurs, le 22 juillet 2015 à l'Elysée, à Paris. © REUTERS


14h00 Un premier barrage levé dans l'Orne
Les éleveurs qui tenaient un barrage filtrant au niveau du péage de l'autoroute A28 à Sées, viennent de quitter les lieux. De même, 800 camions, retenus à l'extérieur de Flers, par 200 agriculteurs viennent d'être "libérés".
200 agriculteurs retiennent plus de 800 camions depuis lundi à Flers !
200 agriculteurs retiennent plus de 800 camions depuis lundi à Flers ! © Nicolas Corbard


12h30: Les syndicats agricoles se donnent jusqu'à 14 heures pour décider des suites des blocages.
© Éric Ruchmann


12h15: La conférence de presse de Stéphane Le Foll "600 millions pour 24 mesures sur 6 axes"

"
Je ne veux pas désigner les mauvais élèves (qui ne respectent pas). Cela ne nous fera pas avancer. Ce plan s'adresse aux 3 secteurs (laitier, porcin, bovin). Les suicides des agriculteurs sont liés aux facteurs économiques et à la solitude. Le gouvernement précédent a déjà travaillé sur cela. Il faut augmenter les prix jusqu'aux producteurs. La revalorisation des prix doit surtout bénéficier aux éleveurs."
 
12h00: Stéphane Le Foll " 24 mesures sur 6 axes prioritaires et un effort global de 500 millions d'€ ": ce qu'il faut retenir


L'intervention du ministre de l'agriculture au sortir du conseil des ministres: "Un accent sera mis sur l'etalement des dettes des jeunes agriculteurs et nouveaux investisseurs. Un allégement des différentes charges , déjà engagé, sera porté à 50 millions d'euros. Il y aura des possibilités d'avances mensuelles sur la TVA. Des états généraux seront organisés avec le ministère de l'économie concernant la contractualisation de l'élevage bovin et porcin français. Il y aura plus de contrôle concernant le label "viande française". Nous voulons augmenter la méthanisation et un soutien aux installations photovoltaïques. Enfin il faut retravailler les abattoirs du futur".


11h45: Manuel Valls "Il faut consomme de la viande française, elle est de qualité.": ce qu'il faut retenir.

L'intervention du Premier ministre au sortir du conseil des ministres: " 
Les manifestations de ces derniers jours traduisent une colère forte. Des mesures ont été préparées depuis plusieurs semaines. Les situations des filières sont très différentes. L'élevage c'est la principale filière française. Nous pensons à la relève de jeunes agriculteurs qui doit pouvoir vivre de son métier. Je remercie Stéphane Le Foll pour le travail effectué. 24 mesures autour de 6 axes prioritaires vont être annoncées. Des mesures d'urgence mais aussi à long terme sont prévues. J'appelle la grande distribution a respecté les engagements qu'ils ont pris. Il faut consomme de la viande française, elle est de qualité."


10h00 Lisieux toujours paralysée
Une centaine déleveurs contrôlent la commune de Lisieux en deux points avec 70 tracteurs: devant la SCA Normande (blocage de la centrale de distribution depuis dimanche soir) et le rond-point en face de la Chambre de commerce. La rocade de la ville est "maîtrisée" sur 10 kilomètres depuis lundi soir.
Ce mardi soir, les tracteurs ont défilé dans la ville.
© William Langin

9h30 La mairie de Moult visé par du fumier
Dans la nuit de mardi à mercredi, des bennes de fumier et de déchets ont été déversées devant la mairie de Moult. Le député-maire, Alain Tourret (PS), est clairement visé.
© Aurélie Ratel

8h45 Le discours annonçant la poursuite de la mobilisation
durée de la vidéo: 01 min 19
Jean-Yves Heurtin, FDSEA, "poursuivre la mobilisation"

8h30 La Manche et l'Orne touchées
Le Mont-Saint-Michel, l'autoroute A28 à Sées (Orne), la déviation de Flers (Orne) et la sortie de l'A84 à Poilley restent des points de passages compliqués. Seulement les poids-lourd sont concernés par des barrages filtrant dans l'Orne, ils seraient plus de 400 camions arrêtés à Flers.
Les ponts de Normandie et Tancarville seraient toujours bloqués à la circulation.


8h15 Le point sur l'état de la circulation (Calvados)
La région est toujours paralysée par les blocus des agriculteurs. Des barrages où la vie s'organise avec des moments en famille et des relais entre éleveurs.
L'arrivée à Caen par la N13 de Bayeux est bloquée.
Les sorties de l'A84 vers Noyers Boccage, Verson sont fermées. 
La N13, de Saint-Lô à Caen est coupée à Carentan.
© Aurélie Misery


8h00 "Pas de raison de lever les barrages"
Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a annoncé qu'il n'y avait "pas de raison de lever les barrages". Les syndicats agricoles attendent des mesures concernant les prix et non, seulement, de nouvelles subventions ou aides quelconques. Ils ne veulent pas de "mesurettes". On saura peu après midi et la sortie du conseil des ministres, si le plan d'urgence satisfait les éleveurs et si ils lèvent donc le verrouillage des routes.
Jean-Yves Heurtin dirigeait la FDSEA lors des manifestations de l'été 2015 pour dénoncer les prix bas.
Jean-Yves Heurtin dirigeait la FDSEA lors des manifestations de l'été 2015 pour dénoncer les prix bas. © Aurélie Misery

7h30 Des rapports aux agriculteurs toute la soirée
Les représentants des syndicats agricoles n'ont pas perdu de temps. C'était leur priorité: rendre-compte aux agriculteurs sur les blocus de ce que le ministre a dit lors de leur rencontre de 2h30. FDSEA et Jeunes Agriculteurs ont passé la nuit à faire le tour des éleveurs mobilisés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social agriculture politique mont saint michel
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter