“Macron Leaks” : le député Alain Tourret dépose plainte pour faux et usurpation d'identité

© C Gauberti France 3 Normandie
© C Gauberti France 3 Normandie

Le député du Calvados Alain Tourret a déposé plainte pour faux et usurpation d'identité, mardi 9 mai. Quelques heures avant la fin de la campagne électorale officielle, des milliers de mails liés à Emmanuel Macron étaient publiés sur le web : parmi eux ceux d'Alain Tourret.

Par L.A

Ce sont des faux grossiers montés de manière très complexe, nous a expliqué Alain Touret par téléphone

Le député du Calvados va déposer une plainte dans la journée. "En piratant le site d'En Marche ils ont piraté aussi le mien" précise Alain Tourret, "des ajouts et des modifications ont été faites à partir de mails existants".

(Mise à jour)
Dans un communiqué adressé à la presse à 17h, le député de la 6 ème circonscription du Calvados dit "avoir été victime du pillage informatique du mouvement "En Marche!" avec constitution de faux et usurpation d'identité numérique visant à faire croire qu'il s'est fait livrer des amphétamines à l'Assemblée Nationale. Alain Tourret a donc porté plainte "pour faux et usage de faux, usurpation d'identité informatique, diffamation et diffusion de fausses nouvelles et bruits calomnieux dans le cadre d'une campagne présidentielle".
 

"plus c'est gros, plus ça peut passer"

Alain Tourret député du Calvados, sur le Macron Leaks : "des intrusions faites pour dynamiter le résultat électoral" "plus c'est gros, plus ça peut passer"

Qu'est-ce que le Macron Leaks ?

Des mails professionnels mais aussi personnels ont été publiés sur le web juste avant la fin de la campagne officielle. Les comptes piratés sont ceux d'Alain Tourret député du Calvados, d'Anne-Christine Lang député de Paris, ainsi que ceux de trois membres de la campagne de Macron : son trésorier, le rédacteur de ses discours et son conseiller politique.

C'est à partir d'un serveur basé en Allemagne que serait venue la cyber-attaque mettant en ligne 9 gigaoctets de documents du mouvement En Marche !, explique le magazine Sciences et Avenir. Parmi les dossiers de ce "Macron Leaks", des mails donc mais aussi des documents dont l'authenticité est mise en doute. 

Alain Tourret, député du Calvados, explique le pourquoi du Macron Leaks




Pour plus d'information :

"MacronLeaks", pollution hackeuse

Les spécialistes s'interrogent sur le but de la nouvelle tentative de déstabilisation du candidat d'En marche, qui a eu lieu quelques heures avant la fin de la campagne officielle, vendredi soir. Certains y voient un coup de semonce avant les législatives.

A lire aussi : le 22 Mars 2017, la sénatrice de l'Orne, Nathalie Goulet (UDI-UC) déposait une proposition de loi visant à sanctionner la diffusion de fausses informations ou "fake news"
 

La sénatrice Nathalie Goulet contre les fake news - France 3 Normandie

"Ce n'est pas parce que le débat national est médiocre qu'il ne faut pas continuer à travailler" lâche la Sénatrice de l'Orne. Nathalie Goulet veut sanctionner les "fake news", les informations fausses ou inventées. " Tout le monde est visé", explique-t-elle, " il n'y a pas que les bloggeurs.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des retraités dans les rues des villes de Normandie

Les + Lus