Ouistreham: le maire interdit l'accès à la plage par un arrêté

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julien Elie

Alors que les grandes marées sont programmées pour ce lundi et ce mardi, Romain Bail, le maire (LR) de Ouistreham, a décidé d'interdire l'accès aux plages pendant le phénomène avec un arrêté municipal mal accueilli. 

Le communiqué est intitulé "Vigilance Grandes marées à Ouistreham Riva-Bella " et il étonne. Alors que des grandes marées avec des coefficients dépassant les 100 sont programmées pour ce lundi et ce mardi, la maire de Ouistreham, Romain Bail (LR) a pris un arrêté décidant " l’interdiction de circuler sur les plages pendant les grandes marées ".



Au bord des plages de Riva-Bella, on peut voir des affiches qui rappellent les consignes de sécurité mais pas d'arrêté visible. Il faut aller sur le site internet de la ville pour voir dans les actualités l'extrait de l’arrêté municipal n°2015-99 / BM3.



Il y est expliqué qu'en vu "des marées d’équinoxe de coefficient 114 à 117 (...) des dispositions ont été prises et doivent être respectées". Et surtout l'article 3 prévient: " Les infractions aux dispositions du présent arrêté, qui sera publié et affiché seront relevées sous la forme d’amendes forfaitaires."



Une pêche citoyenne pour protester



Théoriquement les plages seront donc interdites d'accès pour les trois prochains jours. Le maire se défend pourtant " Il faut le prendre comme un avis de précaution. Nous avons suivi les conseils de la préfecture(...) Ce n'est pas un arrêté qui amènera à de la verbalisation."



D'un autre côté, les services techniques seront mobilisés et les effectifs de la police municipale doivent être doublés.



Pour protester contre cette décision , un appel a même été lancé pour une pêche citoyenne mardi à 18h.



Reportage d'Aurélie Misery et Matthieu Bellinghen









Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité