4 questions basiques, simples, pour les 30 ans du Mémorial de Caen

En 1986, Jacques Chirac, Premier ministre, pose la première pierre du Mémorial de Caen en compagnie de Jean-Marie Girault. Le Mémorial sera inauguré en 1988 par le Président de la République Française, François Mitterrand et n’a cessé depuis de se développer.
Le Mémorial de Caen
Le Mémorial de Caen © Lenz, G./picture alliance / Arco Images G/Newscom/MaxPPP

C'est qui le Mémorial de Caen ?

Jean-Marie Girault, sénateur et maire de Caen, pendant 31 ans. Un homme qui a vécu la guerre. Le 6 juin 1944, il avait 18 ans et il était l'un des volontaires des équipes d'urgence de la Croix Rouge Française. Il était chargé de secourir la population caennaise qui subissait les bombardements.

Pourquoi le Mémorial ?

Pour expliquer la fragilité de la paix par l'histoire, dénoncer les guerres en expliquant leurs mécanismes et leur brutalité. L'esprit des lieux c'est à la fois l'hommage et la réconciliation. 

Retour sur les 30 ans du Mémorial de Caen avec Pierre-Marie Puaud

Les 30 ans du Mémorial de Caen

C'est quoi le Mémorial?

Le musée propose un parcours chronologique : "le monde avant 1945 et la faillite de la paix", "la France des années noires", "la guerre mondiale", "la guerre totale", "le débarquement et la bataille de Normandie", le "bunker souterrain du général Richter", "le monde après 1945".

C'est où le mémorial ?

Il est édifié au dessus d'une galerie souterraine qui abritait, en 1944, le poste de commandement de la 716e division d'infanterie allemande qui gardait le secteur côtier s'étendant d'Omaha à l'embouchure de l'Orne.

La façade du Mémorial de Caen le 5 juin 2014 avec la fresque de Jeff Aéro
La façade du Mémorial de Caen le 5 juin 2014 avec la fresque de Jeff Aéro © Benoit-Caen Wikimedia commons

 


A l'occasion de ses 30 ans, le Mémorial propose une veillée "Notre été 44" en présence de l’historien Jean Quellien et du géographe Romain Stepkow.

"Mon été 44 : les ruines de mon adolescence", l'ouvrage de Jean-Marie Girault qui relate la destruction de Caen, suite aux bombardement alliés sera évoqué.

Fallait-il détruire Caen ? Qui en a donné l’ordre et pour quelles raisons ? Quant aux pourcentages du taux de destruction, qu’englobe-t-il ? Et si ce chiffre de 70 % était exagéré ? Le débat sera ouvert à cette occasion. 

Entrée Libre
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
débarquement dday histoire sorties et loisirs mémorial de caen musée culture