Annulé l'année dernière, le festival Eclats de rue revient à Caen !

Un retour à la vie (presque) normale qui fait du bien. Le coup d'envoi de la septième édition du festival Eclats de rue est donné, jeudi 8 juillet 2021, dans le quartier de la Pierre-Heuzé à Caen. Il avait été annulé l'année dernière en raison de la crise sanitaire.
Le festival "Eclats de rue" est organisé par la ville de Caen
Le festival "Eclats de rue" est organisé par la ville de Caen © Eclats de rue à Caen

Certes, il faudra porter un masque... mais le retour du festival Eclats de rue dans plusieurs quartiers de Caen semble comme un retour à la vie normale. La sixième édition n'a pas vu le jour, mais la septième compte bien rattraper le temps perdu. 

Des spectacles vivants et gratuits

Au programme de cette première journée du festival, jeudi 8 juillet 2021: une ouverture en fanfare, des acrobates et des déambulations à partir de 18h. Cette année, l'inauguration aura lieu sur la place Champlain, dans le quartier de la Pierre-Heuzé.

"Nous essayons d'aller au-devant du public. En 2018, nous avions fait le choix de donner le coup d'envoi du festival dans le quartier de la Grâce-de-dieu. L'année suivante, dans celui du Chemin-Vert. Nous proposons cette saison d'inaugurer le festival à la Pierre-Heuzé", informe Christophe Couillerot, le programmateur.

Le festival Eclats de rue, organisé par la ville de Caen, a notamment fait son succès sur la diversité de ses propositions artistiques ainsi que sur la gratuité de la plupart de ses prestations. 

75 spectacles (gratuits pour la plupart), sont prévus sur deux mois pour essayer de répondre à un besoin des gens, notamment de ceux qui ne vont pas nécessairement d'eux-mêmes dans les lieux culturels pour des raisons financières notamment.

Christophe Couillerot, programmateur du festival Eclats de rue 2021

Masque obligatoire

Annulé l'année dernière en raison de la situation sanitaire incertaine, le festival doit, cette année encore, composer avec la propagation du virus. 

"Tout le monde devra porter le masque dans les chapiteaux, comme en extérieur", indique le programmateur. Depuis le 17 juin, le masque n'est certes plus obligatoire en ville, mais il le reste néanmoins lors de rassemblements ou "dans les situations où les règles de distanciation ne peuvent s’appliquer. Il s’agit d’une règle de bon sens : lorsque la proximité avec les autres et la fréquentation d’un lieu sont importants, porter le masque permet de se protéger et de protéger les autres", peut-on lire sur le site du gouvernement

Le programmateur du festival compte, lui aussi, sur le bon sens du public. 

"Une chose est sûre : nous n'allons pas faire la police. Nous informons largement sur le site que les gestes barrières doivent être respectés. L'avantage des spectacles de rue c'est que les gens ont de l'espace pour maintenir leurs distances les uns avec les autres."

Éclat final les 27 et 28 août dans le centre-ville de Caen avec une proposition riche : 35 représentations sur deux jours.

Reste à savoir si les festivités ne seront pas gâchées par la pluie qui pourrait, elle aussi, décider de se joindre à la fête... 

Du 8 juillet au 28 août 2021, septième édition d’Éclat(s) de rue en espace public, tous les jeudis et vendredis à Caen. Gratuit.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture art festival événements sorties et loisirs