Caen : le quartier de la Pierre Heuzé entre deuil et solidarité après la mort par balle d'un jeune de 19 ans

C'est devant cet immeuble qu'un jeune de 19 ans a été mortellement blessé par balle ce vendredi 24 janvier dans le quartier de la Pierre Heuzé / © PB
C'est devant cet immeuble qu'un jeune de 19 ans a été mortellement blessé par balle ce vendredi 24 janvier dans le quartier de la Pierre Heuzé / © PB

Un jeune homme de 19 ans est mort ce vendredi au CHU de Caen après avoir été blessé par balle dans le quartier de la Pierre Heuzé. Son frère affirme connaître les agresseurs. La solidarité s'organise dans ce quartier endeuillé.

Par CM

"Je tenais à venir au dernier endroit où mon petit frère a été...pour la dernière fois...." Les mots restent coincés dans sa gorge. Ali est chauffeur routier et vit à Nantes. Il a quitté le quartier caennais de la Pierre Heuzé quinze ans plus tôt. Ce samedi matin, le voilà de retour. Tout juste arrivé en Normandie, il s'est rendu au 19 rue Montcalm. La veille, son frère âgé de 19 ans a été touché par une balle au pied de cet immeuble. Il est décédé peu après son arrivée au CHU.
 
"Ça fait trois fusillades en l'espace d'un an, c'est énorme", s'indigne l'ancien habitant du quartier, "Je pense à toutes les mamans et tous les jeunes de ce quartier, il faut vraiment que ça cesse. Le mal que ça fait aux familles, c'est juste incroyable. Ma mère est dans un état....." Selon le frère de la victime, les deux personnes responsables de la mort du jeune homme auraient été identifiées et viendraient d'un autre quartier de Caen. Ali affirme les connaître. "Même eux le regrettent, j'en suis sûr et certain parce qu'ils le connaissaient, ils ont fait du foot avec lui. A la base, ils ne sont pas venus pour lui, ils sont venus pour quelqu'un d'autre (...) Il s'est pris une balle perdue, comme ça." De son côté, la procureure de la République de Caen ne confirme pour l'instant aucune de ces informations.
 
la Pierre Heuzé entre deuil et solidarité après la mort par balle d'un jeune de 19 ans
Reportage de Pierre Barbin et Marianne Cazaux


"Il ne faut pas stigmatiser"

Le 22 novembre dernier, quatre jeunes originaires de la Manche avaient été agressés dans ce quartier. L'un d'entre eux, poignardé, avait succombé à ses blessures. Deux mois plus tard, c'est un nouveau drame qui survient à la Pierre Heuzé. "Je pense que ça aurait pu arriver n'importe où, il ne faut pas stigmatiser, les drames comme ça arrivent partout malheureusement, ce n'est pas spécialement la Pierre Heuzé", affirme Emilie Ledu, une habitante du quartier, "il faut aller de l'avant."
 

Et aller de l'avant, en cette période de deuil, c'est faire preuve de solidarité. "Nous allons ouvrir des cagnottes sur le quartier", explique la jeune femme, "des boites vont être mises à disposition sur les commerces de la Pierre-Heuzé, au centre socio-culturel et au local jeune pour avoir le maximum d'argent pour aider la famille pour les obsèques, le rapatriement du corps. Qu'ils puissent se recueillir dignement.

 

Sur le même sujet

Les + Lus