Confinement : les coups de pouce des municipalités pour les commerces de proximité

A Caen, la ville va financer un outil numérique de Click & collect et de livraison pour les commerçants indépendants fermés depuis le début du deuxième confinement. A Louviers dans l'Eure, c'est un catalogue de Noël des commerces de proximité qui sera distribué dans les boîtes aux lettres. 
Photo d'illustration- bientôt on pourra acheter en ligne les produits des commerçants caennais
Photo d'illustration- bientôt on pourra acheter en ligne les produits des commerçants caennais © Sigrid Olsson/Maxppp
La ville de Caen vient en aide au petit commerce qui a été contraint de baisser le rideau depuis vendredi dernier avec le deuxième confinement. En lançant dans les prochains jours un outil numérique Click & collect et livraison, à l'usage des commerçants indépendants, le Maire Joël Bruneau souhaite avant tout lancer un appel aux caennais.

Il est essentiel que les caennais fassent vivre les commerçants en privilégiant cette plate-forme plutôt que des plates-formes internationales

Joël Bruneau, Maire de Caen
 

 

La plate-forme lancée par la mairie de Caen était attendue par beaucoup de commercants caennais. Ils sont deux mille deux cents sur la ville et peu ont une plate-forme numérique de vente en ligne. La solution proposée par la ville, gratuite, va leur offrir une vitrine bienvenue.

 

On attendait une telle initiative de la ville. Il faut maintenant que les commerçants caennais prennent conscience que la transition numérique est là et qu'il faut se réinventer très vite

Sylvie Orcier, Les Vitrines de Caen

Une offre alternative 

Ce type de plate-forme numérique se multiplie depuis des semaines sur internet. C'est une planche de salut pour les petits commerçants coincés entre les géants du e-commerce et la grande distribution. Elle offre aux indépendants une porte de sortie pour leurs stocks d'hiver bloqués dans leurs magasins fermés.
L'offre de vente en ligne financée par la ville de Caen devrait être prête rapidement et offrir un peu d'air frais aux trésoreries des petits commercants. La ville va aussi proposer aux commerçants indépendants en difficulté un système d'aide au loyer. Les modalités de ce dispositif devraient être discutés fin novembre lors du prochain conseil communautaire de Caen la Mer.

Les initiatives se multiplient sur internet

Avec les fêtes de fin d'année qui approchent à grands pas, certaines mairies font feu de tout bois pour aider leurs commerces de proximité.

  C'est le cas de la ville de Louviers dans l'Eure qui va distribuer dans les boites aux lettres avant la fin novembre un catalogue de Noël proposant une sélection d'articles pour les fêtes à trouver dans les boutiques de la commune. Ce catalogue sera également en ligne sur internet.
 

Pour Noêl, nous recevons de nombreux catalogues de grandes surfaces dans nos boîtes aux lettres. Nous avons donc décidé de faire la même chose en montrant ce qu'il y a de meilleur dans les commerces du centre ville. Le tissu commercial est dynamique et varié. Le centre ville est à lui seul une vaste grande surface.

François-Xavier Priollaud, maire de Louviers,


 
© La ville de Louviers propose gratuitement un catalogue de Nöel avec une sélection d'articles pour les fêtes de fin d'année ainsi qu'une présentation des commerces de la ville.

Les commerçants et artisans de Louviers qui veulent figurer dans ce catalogue ont jusqu'au mardi 10 novembre pour se manifester. Un numéro unique 02.32.09.58.78 est mis en place par la municipalité pour permettre aux commerçants de bénéficier d’une assistance pour figurer dans ce catalogue.
 
Commerces dans le centre-ville de Louviers
Commerces dans le centre-ville de Louviers


Certains commerçants, s'ils trouvent la démarche louable, estiment que c'est insuffisant.
 

Dans ce catalogue nous ne pouvons proposer que 4 articles. C'est peu pour exposer l'étendue de notre choix pour Noël. On aimerait surtout que notre maire prenne un arrêté permettant la réouverture des magasins non alimentaires.

Julie Raux, gérante de Le Jardin de l'Essence à Louviers

 

Ces arrêtés sont illégaux. Nous devons agir dans la légalité. Je préfère porter la voix des petits commerces comme nous l'avons déjà fait avec l'association des élus de l'Eure. Je le ferai de nouveau ce soir (jeudi 5 novembre) lors d'une visio-conférence avec Bruno Lemaire, ministre de l'économie, des finances et de la relance.

François-Xavier Priollaud, maire de Louviers



Rappelons que certains maires de la région ont pris des arrêtés municipaux pour autoriser l'ouverture des magasins.
 
Jérôme Filippini, préfet de l'Eure, avait aussitôt réagi et, dès samedi 31 octobre au soir,  avait déféré 3 arrêtés municipaux au tribunal administratif de Rouen, en vue de leur suspension.

Le 3 novembre, le tribunal administratif de Rouen a rejeté les arrêtés municipaux de 4 maires eurois (dont celui de Guy Lefrand, maire d'Evreux) arrêtés qui devaient permettre l'ouverture de commerces de proximité non essentiels.

Mardi 3 novembre, Pierre-André Durand, préfet de Normandie et de la Seine-Maritime, dans un communiqué, rappelait avoir fait comme son collègue eurois.
 

Solidarité entre commerçants

Certains commerçants qui ont l'autorisation de rester ouverts viennent au secours de leurs collègues obligés de fermer leur magasin. C'est le cas de Julie Raux à Louviers. Gérante du magasin "Le Jardin d'Essence", elle peut ouvrir car, en plus de vendre des produits d'herboristerie, d'aromathérapie, de cosmétiques bio, elle a un rayon épicerie. Elle expose quelques vêtements d'une collègue dont le magasin est fermé (commerce considéré comme "non essentiel").
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie coronavirus/covid-19 société internet économie numérique