Déconfinement : A Caen, les cafés-restaurants se préparent pour recevoir leurs clients masqués

A Caen, en ce lundi de Pentecôte, de nombreux cafés restaurants étaient en pleine ébullition. Au Menu, Grand ménage et  Remue-méninges pour accueillir, demain, les clients avec les protocoles COVID-19. Certains ont tout prévu, d'autres s'inquiétent et quelques-uns s'insurgent. Envoyez la tournée !

Le O'Donnell's, les Touristes et le Broc Café. Ils ont travaillé pour mieux accueillir leurs clients demain, 2 juin.
Le O'Donnell's, les Touristes et le Broc Café. Ils ont travaillé pour mieux accueillir leurs clients demain, 2 juin.
Dans les rues de Caen , en cet après-midi de Lundi de Pentecôte, il y avait les promeneurs en short, lunettes de soleil sur le nez arpentant les rues d'un pas tranquille, sans stress. Et puis il y avait ceux qui éponge à la main, en short et baskets finissaient de nettoyer vitrine, tables et tabourets de bar pour demain.
Car, demain,  mardi 2 juin 2020, après deux mois et demi d'absence, les cafés et restaurants français vont pouvoir rouvrir pour accueillir les clients mais sous protocole COVID-19

Cafés, bars, restaurants
Zone verte : ouverture des établissements.
Zone orange : ouverture des terrasses seulement.
Il faut respecter une distance minimale d'1 mètre entre chaque table et un maximum de 10 personnes par table. Le port du masque est obligatoire pour le personnel et les clients lors des déplacements.

 

Chacun s'adapte comme il peut selon son emplacement, sa surface utile, son type de clientèle et les autorisations possibles de la Mairie pour agrandir les terrasses. Quelques exemples.

Le O'Donnell's en ordre de marche contre le virus, change toute sa façon de travailler
 

Sur le port, le O'Donnell's existe depuis 20 ans, une institution.
Sur le port, le O'Donnell's existe depuis 20 ans, une institution.

Dans ce pub historique à Caen, le COVID-19  va tout changer. Ici, vous avez l'impression très agréable d'être dans une petite enclave anglaise. Bière, whiskies sont servis au bar comme dans tout bon pub qui se respecte. On vient y voir des matches de foot ou de rugby selon les affiinités en bande de supporters.
Le COVID-19 va, dès demain, réorganiser tout ça.

"On fera un accueil sur le seuil de la terrasse. A chaque tablée sortante, la personne de l'acceuil pourra faire entrer de nouveaux clients. Les groupes devront impérativement réservés et les personnes arrivées toutes ensemble" explique Bryan Vieillepeau, le responsable COVID-19 du O'Donnell's "Les gens devront être masqués à l'intérieur pour tout déplacement. Il y aura un sens de circulation et ...Nous servirons les commandes aux tables. Personne n'ira commander au bar. A l'intérieur, on pouvait accueillir jusqu'à 200 personnes, pour demain, nous en avons prévu 80"

L'équipe est motivée et en plein travail de finition de ménage. Demain, mardi ils seront 5 pour accueillir les habitués revenus boire une bière bien fraiche.

Les Touristes s'agrandissent et réduisent la carte pour la semaine de reprise
 

C'est une brasserie classique, située à un endroit stratégique à Caen, près de l'église St Pierre. Avec sa terrasse, les Touristes accueille aussi bien l'amateur de café que celui de bière fraîche et ceux qui veulent déjeuner tranquilles d'un plat du jour cuisiné à la française. 
Pour l'instant, elles sont 3 à discuter du protocole à mettre en place dès demain pour elles mais aussi pour les clients.

" A l'intérieur on a une capacité de 70 places on va en perdre une bonne partie. En terrasse, on a 60 places et comme la Mairie de Caen nous a autorisée à nous agrandir, on va peut être pouvoir les conserver. Mais il faudra qu'il fasse beau" Marie Privat est la responsable Covid-19 de la brasserie " Pour cette semaine de reprise, on ne sait pas trop à quoi s'attendre. Est ce que les gens viendront juste boir un verre ou déjeuner? Du coup, on a décidé de réduire la carte et de voir venir. Je pense qu'on va s'habituer et les clients aussi à ces mesures de sécurité. Au début c'est jamais évident"


Au Broc Café, bar d'étudiants et de jeunes, on est très énervé contre les mesures gouvernementales
 

Dans la rue Ecuyère, il fait partie du trio infernal. Infernal de joies et d'instants partagés entre jeunes, étudiants ou non, de toutes les couleurs de tous les horizons. Ici, la règle d'or c'est de retrouver ses potes . D'un bar à l'autre, on s'interpelle et on se mélange. Les jeudis soir pendant l'année universitaire font rue pleine régulièrement.

" Les gens qui ont pris ces mesures ne savent pas comment on travaille. Demain, je ne sais pas comment je vais pouvoir expliquer à mes clients que non, ils ne peuvent pas entrer et sortir qu'il faut mettre un masque"Josiane Le Bas, la propriétaire du Broc Café est désabusée, quasi désespérée, surtout inquiéte."  Ces mesures imposées sont d'autant plus inadaptées que l'on voi,t dans Caen, des jeunes boire des bières sur les pelouses, sans masques, sans distance de sécurité. Mais, nous, en plus de servir, il va falloir qu'on veille au grain? Demain soir, je serais là en renfort pour essayer de faire le "gendarme" mais ça ne me plaît pas du tout" 

Demain, les caennais vont retrouver après deux mois et demi d'absence leurs cafés et leurs restaurants. Avec le déconfinement, tout le monde rêve de se "faire une terrasse au soleil avec des amis". Cela sera enfin possible dès le 2 juin 2020 mais il faudra savoir en profiter...en toute modération
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter