Déconfinement : le plus grand parc d'attraction de Normandie rouvre enfin ses portes

Après trois mois de fermeture obligatoire et trois semaines de préparation intensive, Festyland, le plus grand parc d'attractions de Normandie rouvre enfin ses portes. Hervé Lebel, son propriétaire, nous explique dans quelles conditions. 

Après trois semaines de préparation, Festyland rouvre ses portes en appliquant son nouveau protocole sanitaire
Après trois semaines de préparation, Festyland rouvre ses portes en appliquant son nouveau protocole sanitaire © France 3/ Claude Leloche

Comme tous les sites accueillant du public, Festyland, plus grand parc d'attractions situé à Bretteville-sur-Odon près de Caen, n’avait pas pu ouvrir ses portes pour la saison estivale.

Dès à présent, il peut de nouveau accueillir des visiteurs. Une très bonne nouvelle pour ses employés et son propriétaire, Hervé Lebel, qui a accepté de répondre à nos questions. Il nous en dit plus sur cette réouverture. 

Hervé Lebel : "Évidemment. Nous sommes fermés depuis le 30 septembre et nous n’avons pas rentré 1 centime de chiffre d’affaires depuis 8 mois… Ça aurait été dramatique autrement. En fait, si nous avions dû sacrifier une saison entière, moi comme pleins d’autres, nous n’aurions pas pu rouvrir l’année prochaine."

Hervé Lebel : "En tant que grosse structure, nous n’avons pas pu nous retourner en quelques jours après l’annonce de la préfecture. Il a fallu tout vérifier et tout remettre en route pour accueillir nos visiteurs en toute sécurité.

En plus aujourd’hui, il y a une certaine liberté que se sont reappropriée les gens. Il est clair que l’ambiance générale dans les têtes contribue beaucoup au succès d’une réouverture."

 

Le port du masque est fortement recommandé
Le port du masque est fortement recommandé © France 3/Claude Leloche

 

Hervé Lebel : "Dès leur arrivée sur le site, les clients seront séparés en deux files. Ceux qui ont réservé sur internet et ceux qui achètent leur billet directement sur place. D’ailleurs, nous privilégions la première option.

Nous avons également un marquage au sol pour distancier les groupes et les familles. Bien sûr, les gens qui ont été confinés ensemble, restent ensemble. Dans le parc, il y a plein de distributeurs de gel en libre-service." 

 

On a vraiment travaillé d'arrache-pied !

 

Hervé Lebel, propriétaire de Festyland

 

Hervé Lebel : "Concernant les attractions, lorsque les gens sont tous dos à dos : il n’y a pas de problème. S’ils sont face à face, nous vérifions que le mètre de distance de sécurité est appliqué. Sinon, nous sacrifions des sièges. 

Pour ce qui est de la restauration, nous ne ferons que de la vente à emporter."

 

Les groupes seront distancés
Les groupes seront distancés © France 3/ Claude Leloche

 

Hervé Lebel : "Non car la restriction qui fixe à 5000 personnes notre capacité d’accueil correspond à notre capacité maximale. Nous ne sommes pas concernés par cette limite."

 

Hervé Lebel : "Tout à fait ! Ce matin à 10h, il y avait déjà une cinquantaine de visiteurs dans les files d’attente. C’est bon signe. Ici, 60% de la clientèle est française dont 50% de la région."


 

On a un sourire qu’on avait pas eu depuis 3 mois !

Hervé Lebel, propriétaire de Festyland

Hervé Lebel : "Nous sommes censés officiellement aller jusqu’au dernier dimanche de septembre. On réfléchit grandement à ouvrir jusqu’aux vacances de la Toussaint."

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parcs d'attraction loisirs sorties et loisirs région normandie déconfinement société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter