Élections régionales 2021 en Normandie : Hervé Morin officiellement réélu à la présidence de la Région

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathilde Riou et Amandine Pointel

Le président sortant Hervé Morin a remporté les élections régionales 2021 en Normandie. Avec 44,26% des voix, le voilà reparti pour un nouveau mandat à la tête de la Région, dont il sera désigné à nouveau Président lors de la séance plénière de ce vendredi 2 juillet 2021.

Hervé Morin finira sa carrière politique sur ce second mandat de président de la région Normandie. Cette réélection est "une vraie satisfaction". Et une reconnaissance du travail déjà accompli depuis décembre 2015. "Pendant la campagne, j'ai beaucoup entendu «Vous avez fait le job et vous avez tenu vos engagements». Ce résultat qui est nettement meilleur que celui de 2015, c'est un résultat qui dit «Vous avez fait le boulot, on vous laisse continuer à le faire».

Revoir la séance plénière de la Région Normandie à l'Université de Caen Normandie :

Ce qu'il faut retenir

Même s'ils n'ont pas récolté la majorité des suffrages au second tour, Mélanie Boulanger, Nicolas Bay et Laurent Bonnaterre ont souhaité maintenir leur candidature à la présidence de la région. Un vote a été effectué et Hervé Morin a bien été réélu président de la Région Normandie dès le premier tour :

Dépouillement du premier tour :

  • Hervé Morin : 59 voix
  • Mélanie Boulanger : 20 voix
  • Nicolas Bay : 15 voix
  • Laurent Bonnaterre : 7 voix

"Vous savez à quel point ce fut pour moi un honneur d’avoir été élu le premier président de la Normandie réunifiée. La Normandie réunifiée était une évidence car cette division a été un immense handicap pour notre territoire. Je m’étais battu pour cette idée pendant des années et je finissais par ne plus y croire. Par miracle la Normandie a pu retrouver ses fondations historiques", a indiqué le président de la région lors de son discours.

Notre action sera guidée par un seul et unique objectif : rendre la vie des Normands meilleure notamment grâce à une qualité de vie renforcée sur un territoire toujours plus attractif.

Hervé Morin, président de la Région Normandie

"Dès ce mois de juillet nous allons continuer à soutenir massivement les entreprises dans chaque étape de leur existence. Nous allons continuer à cultiver nos points forts pour réduire nos faiblesses. Nous espérons lancer rapidement les premières innovations autour de l’hydrogène vert, Notre région continuera à porter le développement industriel autour des énergies marines renouvelables, éoliens et hydroliens."

"J’aurais l’occasion dans les prochains jours de rappeler au ministre des transports que nous sommes déterminé à voir se réaliser le chantier du contournement Est de Rouen."

Le dernier mandat de sa carrière politique

Sur le plateau de France 3 Normandie, à l’issue du second tour il a reconnu que ce mandat serait le dernier de sa carrière politique. Il semble heureux de la finir avec des ambitions locales :

J'aime ce job et je m'y sens bien. Je n'ai plus aucune perspective politique nationale, j'avais envie de consacrer ces 6 prochaines années à ma région donc je suis heureux du résultat, c'est un joli résultat. 

Hervé Morin, président sortant (Centriste-LR) réélu à la tête de la région Normandie

Le mandat durera 6 ans et 8 mois exactement. En mars 2028, Hervé Morin ne se représentera pas. Pour rappel, le scrutin des prochaines élections régionales a été reporté à mars 2028 afin d'éviter une trop grande proximité avec les élections présidentielle et législatives d'avril-mai et de juin 2027. Hervé Morin sera alors âgé de 66 ans.

Priorité donnée à la santé

Dès les jours qui ont suivi son élection, Hervé Morin a déclaré que la santé des Normands serait sa priorité. Le président veut « investir dans les hôpitaux de proximité ». Il a même évoqué un chiffre : « une enveloppe de 200 millions d’euros sera actée dès la session de juillet. »

La composition du conseil régional en 2021 

Le PS, associé à EELV, restera la principale force d’opposition dans l’enceinte régionale. Le mouvement macroniste avec à sa tête Laurent Bonnaterre fera son entrée dans l’opposition au conseil régional normand.

L'ancien ministre de la Défense de Nicolas Sarkozy (2007-2010) n'avait remporté en 2015 la Normandie (fruit de la fusion récente entre Haute et Basse Normandie) qu'avec 4700 voix d'avance sur le candidat d'union de la gauche Nicolas Mayer-Rossignol avec, comme aujourd'hui, en troisième position, Nicolas Bay, qui avait obtenu 27,5% des voix (contre 19,52% en 2021).