Fête de la science: vie d'ordures

Combien de vie ont les objets? Quand deviennent-ils des déchets? Dans le cadre de la fête de la science, la Maison de la Recherche en Sciences humaines de Caen s'intéresse aux ordures. Une recherche a par exemple été menée sur ce que les Normands font des objets encombrants. 

Par Amandine Pinault

Le frigo ne fonctionne plus, on en achète un autre. C'est ce que fait l'immense majorité des ménages en 2019 en Normandie. Mais que fait-on de l'ancien frigo? Là, ça se complique. Ou plutôt, les comportements se répartissent en quatre catégories. Voilà les conclusions de la recherche qu'a menée la sociologue Michelle Dobré en partenariat avec l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) auprès de familles normandes. Elle donnera une conférence ce samedi dans le cadre de l'évènement "vie d'ordures" à l'université de Caen. 

Dis moi à quoi sert ton frigo je te dirai qui tu es 

Que fait-on des objets dont on ne sait plus quoi faire? Partant de cette question, Michelle Dobré et son équipe se sont rendus dans une cinquantaine de foyers de la région caennaise, en ville et à la campagne, dans des maisons et appartements, dans des ménages modestes ou chez des personnes de classes supérieures. Premier enseignement: le rapport aux objets usagés ne dépend pas que de la classe sociale à laquelle on appartient. Certes, les ménages les plus modestes ont tendance à stocker les objets et à leur chercher une seconde voire une troisième vie, entrant dans la catégorie "stockeur" ou écureuil. 

Nous avons trouvé de vieux frigos reconvertis en placards pour ranger d'autres objets accumulés. 
Michelle Dobré

Rapport aux objets: Etes-vous minimaliste ou écureuil? 

Mais le rapport aux objets dépend aussi de l'enfance, de la culture dans laquelle on évolue. Chez le minimaliste, peu d'objets entrent, beaucoup sortent. Ceux qui ont le privilège d'y entrer sont donc rares, chers et beaux. Sachant que selon Michelle Dobré il existe un lien entre le rapport aux objets et le rapport aux autres, chacun en tirera les conlusions qu'il veut. :-) 

Et quand au sein d' un couple doivent cohabiter un minimaliste et un stockeur? Michelle Dobré raconte qu'il existe dans certains foyers des pièces qui servent à cacher les objets que le conjoint n'aime pas et dont il voudrait se débarrasser. 
 

Une conférence avec des récits de vie 

Certains membres de la catégorie "écureuils" vont jusqu'à déménager pour agrandir leur espace de stockage, avec par exemple un hangar où accumuler des objets, afin de les bricoler et de leur donner une seconde vie. 
exemple de seconde vie donnée à des objets par un foyer normand, recherche "traitement social de l'encombrement" / © Michelle Dobré
exemple de seconde vie donnée à des objets par un foyer normand, recherche "traitement social de l'encombrement" / © Michelle Dobré


Autant d'anecdotes qui émailleront la conférence de Michelle Dobré ce samedi 5 octobre à 15h15 dans l'amphithéâtre de la Maison de la recherche en sciences humaines à Caen. Elle s'adresse à tous- minimaliste comme stockeurs- la chercheuse promet que son propos sera accessible au grand public. 
 

Vie d'ordures: Plusieurs rendez-vous 


Avant elle, Luc Bourgeois, professeur d'archéologie médiévale, laissera le Moyen- Age de côté pour proposer au public un "regard des archéologues sur la gestion des déchets dans une ville contemporaine". Cette conférence part du "Garbage project" mené par des archéologues de l'Arizona pendant 20 ans pour étudier le rapport aux déchets de nos sociétés contemporaines. Les chercheurs américains ont fouillé et analysé les poubelles de leurs concitoyens. Luc Bourgeois, lui, a épluché leur étude et vous en livrera les grandes lignes. 
 
© LE PROGRES/MAXPPP
© LE PROGRES/MAXPPP

 

Les poubelles riches n'appartiennent pas forcément aux riches. Les gens qui jettent le plus ne sont pas les plus aisés, au contraire. Certains achètent 10 kilos de viande au supermarché discount parce que c'est moins cher, mais au final ils en jettent la moitié. 
Luc Bourgeois, professeur d'archéologie médiévale


D'autres conférences, projections et rencontres se dérouleront jusqu'au 11 octobre. Le programme complet de "vie d'ordures" est à retrouver sur le site Internet dédié à l'évènement. 

https://vies-dordures.sciencesconf.org
 

Sur le même sujet

Les + Lus