Football. Sochaux refuse de décaler son match contre Caen après le décès de Mme Moulin

Après le décès de la femme de Stéphane Moulin, le SM Caen avait sollicité le décalage du match face à Sochaux pour que le staff, les joueurs et les dirigeants puissent assister à l'inhumation, prévue samedi matin. Si la Ligue et le diffuseur ont accepté, le club doubiste a refusé.

La colère s'ajoute à la tristesse. Au lendemain du décès de l'épouse de Stéphane Moulin, l'entraîneur du SM Caen, le club normand vient d'apprendre que Sochaux a décidé de ne pas accéder à sa requête de décaler le match de ce week-end, comptant pour la 19ème journée de Ligue 2, initialement programmée samedi à 15h.

Hier mercredi, le Stade Malherbe a sollicité un report afin que les joueurs, le staff et les dirigeants puissent assister aux obsèques d'Armelle Moulin, qui auront lieu samedi matin. Impossible donc de concilier les deux évènements. 


Sochaux - Caen aurait ainsi pu être avancé à demain vendredi à 18h45, repoussé dimanche à 15h ou bien lundi à 20h45 comme l'a suggéré la Ligue de Football Professionnel. L'organisateur du championnat avait d'ailleurs donné son accord pour le décalage de la rencontre, tout comme BeIn Sport, le diffuseur TV. 

Sochaux invoque des problèmes organisationnels insurmontables

Pour qu'un match soit décalé en dernière minute, il faut absolument l'accord de la LFP, du diffuseur, et des deux clubs. Or, le FC Sochaux Montbéliard n'a pas souhaité accepter le report. 

Face à la nécessité de très vite devoir s’accorder sur une nouvelle programmation et au regard de ce que cela induit en terme d’organisation (et notamment la difficulté à mobiliser le personnel de contrôle et de sécurité adapté), le FCSM a dû malheureusement se résoudre à ce que le match se dispute le samedi 14 janvier à 15h.

Communiqué du FC Sochaux Montbéliard

Samuel Laurent, Directeur général du FC Sochaux-Montbéliard, s'est entretenu avec Olivier Pickeu, président du SM Caen, et lui a signifié sa "profonde tristesse" quant au décès d'Armelle Moulin, en proposant de faire respecter une minute de silence avant le coup d'envoi de la rencontre. 

Nous sommes là pour jouer au foot !

Samuel Laurent, directeur général du FC Sochaux

Le dirigeant caennais n'a pas souhaité réagir à la décision de son homologue sochalien mais dans la sphère malherbiste, l'incompréhension et l'aigreur prédominent, comme le tweete Pierre-Antoine Capton, co-propriétaire du SM Caen. 

Sur les réseaux sociaux, les supporters du SMC sont ulcérés, tout comme de nombreux fans de Sochaux, mécontents du choix de leur club face à un adversaire endeuillé. "Décision totalement lamentable de notre club" twitte LP90. "Mais what ?! C'est pas notre club, c'est pas l'image qu'on véhicule. Vous dégoutez !" écrit Graddax7x. "Là vous vous trompez ! Pas du tout en accord avec l'image de notre club et les valeurs qu'il représente...Notre image va en prendre un coup... Le respect avant tout SVP..." réagit aussi Maxime. 

Sochaux - Caen déjà décalé l'an dernier

La saison dernière, le match entre Sochaux et Caen avait déjà été l'objet d'un décalage de dernière minute. A cause du brouillard sur l'Est de la France, l'avion du SM Caen n'avait pas pu atterrir à Colmar, ni à Bâle-Mulhouse. Débarquée finalement à Stuttgart en Allemagne, l'équipe normande s'était organisée pour rallier le stade Bonal en car, mais le coup d'envoi de la rencontre avait dû être décalé d'une heure, à 20h au lieu de 19h. Pour l'anecdote, après avoir mené 2-0, Caen avait perdu 3-2 à la dernière minute des arrêts de jeu. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité