L'hyper centre-ville de Caen interdit aux manifestants samedi toute la journée

L'arreté precfectoral vient d'être publié alors que les commerçants du centre-ville l'attendaient. Toute manifestation hors du parcours qui évite l'hyper-centre est interdite, samedi 5 décembre, entre 9 heures et 23 heures.
Un cortège calme samedi dernier, avec 5000 personnes à Caen. Mais quelques tensions entre manifestants et policiers ont éclaté, dans les rues piétonnes, avec des tirs de lacrymogène. Les commerçants ne veulent plus subir.
Un cortège calme samedi dernier, avec 5000 personnes à Caen. Mais quelques tensions entre manifestants et policiers ont éclaté, dans les rues piétonnes, avec des tirs de lacrymogène. Les commerçants ne veulent plus subir. © Emeline Cocq/ France Télévisions
Le préfet du Calvados veut mettre des limites. L'arrêté prefectoral qui interdit une partie du centre-ville à toute manifestation est publié : "Afin d'assurer le bon déroulement de la manifestation déclarée, selon le parcours défini tout en évitant la répétition des incidents de samedi dernier, le préfet du Calvados interdit les manifestations dans le centre-ville de Caen samedi 5 décembre, de 9h à 23h."

Rappelant que le 24 novembre, une manifestation avait permis la dégradation d'une agence bancaire et le tir de fumigènes et pétards, le préfet, Philippe Court, souhaite que le rassemblement de ce samedi 5 décembre se déroule dans le calme.

Pour permettre l'encadrement du parcours, un tracé a été publié. Il évite soigneusement la rue Saint-Pierre et sa densité d'un samedi de décembre.
L'hyper-centre ville ( en bleu) où se situent les rues piétonnes est interdit à la manifestation, c'est moins clair du côté des Rives de l'Orne, même si le parcours passe sur l'autre rive.
L'hyper-centre ville ( en bleu) où se situent les rues piétonnes est interdit à la manifestation, c'est moins clair du côté des Rives de l'Orne, même si le parcours passe sur l'autre rive. © pref14
 
Une mesure identique est prise à Rouen depuis quelques jours.
Samedi dernier, près de 5000 personnes ont défilé à Caen. Quelques tensions ont semé la panique dans les rues piétonnes, au grand désespoir des commerçant après un mois de fermeture et de confinement. Le quartier des rives-de-l'Orne, théatre de nombreux débordement pendant la crise des gilets jaunes, n'est pas concerné par ce périmètre de "sécurité". 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social