Interview-Fabrice Clément, le tout nouveau président du Stade Malherbe rassurant et structuré : la maison ne brûle pas !

Juin 2019 / © Morgane Tregouet
Juin 2019 / © Morgane Tregouet

"La maison Stade Malherbe va bien, l'entreprise va bien. Le Centre de formation aussi. C'est dans l'équipe fanion qu'il faut plus de professionalisme." Rassurant, il ne promet pas pour autant la Lune. Fabrice Clément veut juste faire du Stade Malherbe, un vrai club de Ligue 1. 

Par Alexandra Huctin

Le ton posé, clair et amical, le tout nouveau président du Stade Malherbe a la force tranquille d'un homme qui sait où il va. Non pour lui ce n'est pas ce qu'on appelle "un aboutissement". Il a peut-être co-présidé l'US Granville pendant 10 ans mais n'a jamais "planifié" d'arriver un jour, jusque-là.
"En étant aujourd'hui à Venoix, je me souviens surtout d'avoir perdu 10-0 un jour ici gamin, en poussin ,avec mon club de Coutances. Aujourd'hui, ça me fait sourire ce clin d'oeil."
 

"C'est une fierté d'assumer cette fonction de Président ( NDLR : du SMC)  après ça arrive dans des conditions qui ne sont pas très joyeuses. La nouvelle la plus importante c'est la descente en Ligue 2 et moi je suis là après la démission d'un Président ( NDLR : Gilles Sergent). Rien n'est réuni pour en faire une fête mais je vais assumer ma fonction ET mes devoirs de Président du Stade Malherbe", affirme Fabrice Clément en préambule.

 

Un Chantier attend le Stade Malherbe Caen


"C'est paradoxal parce que La maison Stade Malherbe va bien. L'entreprise, son Centre de formation aussi ( NDLR : les bons résultats des U17 nationaux et U 19 nationaux dans le championnat, deux jeunes gardiens en équipe de France U16 et U17, des joueurs titulaires en équipe de France U17...) mais c'est bien sûr les résultats de l'équipe fanion qui masquent tout. On a beaucoup de travail dans le "professionalisme" à atteindre pour cette branche pro."


L'oeil vif et le sourire aux lèvres, il sait de quoi il parle. Lui qui a vendu ses Mc Do de la Manche pour racheter des restaurants dans l'agglomération caennaise, il est à 52 ans, pas totalement un novice au Stade Malherbe.
Arrivé avec l'équipe de Gilles Sergent, il a tout le long de la saison préparé le montage de la toute nouvelle section féminine et a participé de plus en plus aux  dossiers du "sportif", choix et recutement, tout au long des dernières semaines.

A 52 ans, Fabrice Clément est un  homme d'entreprise à qui tout réussi mais aussi parce qu'il sait faire des choix. Son amour du football et sa connaissance du milieu amateur ne seront forcément qu'un plus. Même si " ça n'a rien à voir", comme il le relève.


L'entraîneur ça attendera encore un peu 

Crédible, il veut encore l'être sur le dossier du coach : "C'est trop important pour se précipiter. Les équipes travaillent mais c'est essentiel qu'on prenne le temps même si je comprends l'impatience sur ce dossier. On veut construire un club de Ligue 1."

"On ne fera pas un coup de com' en disant qu'on va remonter dès l'année prochaine. C'est pas ça le sujet. " Fabrice Clément veut des fondations solides et promet de travailler dur avec ses équipes pour y arriver.


Interview- Fabrice Clément répond à Florent Turpin de France 3 Normandie : 
 
Fabrice Clément, première interview du 27è président du Stade Malherbe Caen
 

Ce ne sera pas Frédéric Hantz, le prochain entraîneur


Il le dit sans détour. Frédéric Hantz est venu, ils ont discuté mais ce ne sera pas lui. Didier Ollé-Nicolle l'actuel entraîneur de l'US Orléans ? pourquoi pas. Il a, à priori, tout pour séduire et le contact est bon.
Le SMC veut se donner encore du temps pour élargir le champ. D'autres noms commencent à se murmurer en coulisse : des coachs qui connaissent la ligue 1 en tant que joueur et qui ont entraîné à haut niveau, pourquoi pas à l'étranger. 
Le travail d'enquête et d'entretien se prolongera encore un peu. Mais l'entraînement reprend dans 3 semaines, d'ici là, l'eau aura coulé sous les ponts, très certainement. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gestion de l'incendie Lubrizol : le préfet assume

Les + Lus