• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les petits hopitaux crient leur colère devant les grilles de l'ARS

Du personnel de l'hôpital de l'Aigle a participé à la manifestation organisée ce jeudi devant l'ARS à Caen
Du personnel de l'hôpital de l'Aigle a participé à la manifestation organisée ce jeudi devant l'ARS à Caen

3 à 400 personnes, venues de différents hôpitaux de la région, sont venues manifester ce jeudi devant les locaux de l'Agence Régionale de Santé pour dénoncer les mesures d'austérité.

Par CM

L'été a été plutôt difficile pour les petits hôpitaux de la région. Le 6 août dernier, on apprenait que le service des urgences de Valognes était contraint de fermer (temporairement, à l'époque, mais la situation reste d'actualité) ses portes et que le Centre hospitalier de l’Aigle se voyait forcé de cesser les actes de chirurgie ambulatoire.

Pour chacun de ces, cas la mobilisation de la population n'a rien changé. Les personnes de ces établissements avaient fait ce jeudi le déplacement sur Caen pour participer à la manifestation organisée devant les locaux de l'Agence Régionale de Santé, une manifestation pour dénoncer les mesures d'austérité dans le secteur de la santé et qui s'inscrivant dans le cadre d'une journée de mobilisation contre la loi santé.

Les petites structures craignent que cette tendance à l'économie se poursuive voire s'accentue avec le projet défendu par Marisol Touraine. Dans leur ligne de mire: la mise en place de groupements hospitaliers de territoire prévue par la loi santé. "Il va y avoir des établissements qui vont garder une activité hôpital et d'autres qui vont modifier leur activité hospitalière. Modifier l'activité hospitalière ça fait disparaître l'hôpital public qui est important pour tout citoyen qui doit pouvoir être soigné sur tout le territoire de la même façon", explique Chantal Tanter,, secrétaire FO du CHU de Caen.



Reportage d'Erwan de Miniac et Jean-Michel Guillaud
Intervenants:
- Stéphanie Mallet, secrétaire CGT hôpital de l'Aigle
- Chantal Tanter, secrétaire FO du CHU de Caen

Les petits hopitaux crient leur colère devant les grilles de l'ARS

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tramway de Caen : 18 mois de travaux pour tourner la page

Les + Lus