Silence, on viole ! Amnesty International sensibilise à Caen

Douze jeunes femmes ont été mis en vente aux enchères, cette après-midi 30 juin 2018, à Caen Place Bouchard. Un happening organisé par Amnesty International pour dénoncer l’instrumentalisation du corps de la femme et les violations des droits de celle-ci. Explications…
 

Par SN

L’antenne Jeune Caen d’Amnesty International a proposé, ce samedi 30 juin 2018, une action coup de poing.  La mise en vente de 12 « lots », douze jeunes femmes venant de douze pays différents mises aux enchères.

Pourquoi une vente aux enchères ?

Dans certains pays, les femmes, jeunes filles ou même fillettes n'ont pas libre disposition de leur corps et ne reçoivent pas la sécurité nécessaire à leur existence. La vente aux enchères symbolise, pour Amnesty International Caen, la situation dans laquelle les femmes se trouvent encore aujourd'hui. Dans de nombreux pays le corps de la femme est considéré comme une simple "marchandise" que l'on peut exploiter et utiliser.


Explications de Julie Bernard-Duteil, Antenne Jeune Caen Amnesty International:


Une mise en scène dans laquelle les jeunes femmes tiennent des panneaux. On peut y lire un numéro de lot, un âge et un prix pour être vendues. Certaines d'entre elles seront vendues à Daesh, d'autres à Boko Haram, exemple ci-dessous avec l'exemple d'une jeune fille de 12 ans vivant au Nigéria et vendue pour 750 euros:
 



L’objectif est bien de sensibiliser le public par des exemples concrets des violations des droits des femmes dans des pays répartis sur tous les continents. Ainsi, alerter sur les non respects des conventions internationales pourtant ratifiées par la quasi-totalité des pays cités par l’association.


Amnesty International alerte également sur la situation des femmes en France et rappelle quelques chiffres :
  • Les femmes sont trois fois plus souvent victimes de violences sexuelles que les hommes. En
    moyenne, chaque année.
  • En France, 70 000 personnes sont menacées de mariage forcé selon un rapport du Haut
    Conseil à l’intégration.
  • Selon le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes : 16% des femmes et 5% des
    hommes déclarent avoir subi des viols ou des tentatives de viols au cours de leur vie .

Explications de Julie Bernard-Duteil, Antenne Jeune Caen Amnesty International:


 

Les + Lus