Stéphane Moulin quitte le SM Caen après deux saisons sur le banc

C'est officiel, le SM Caen changera d'entraîneur à l'issue de la saison. Stéphane Moulin, sur le banc depuis deux ans, a décidé de ne pas poursuivre l'aventure avec le club normand et l'a annoncé ce mercredi à Pierre-Antoine Capton, puis à ses joueurs.

Il n'y a désormais plus de place au doute, Stéphane Moulin ne sera plus l'entraîneur du SM Caen à l'issue de cette saison. Le club normand l'a annoncé ce mercredi 17 mai, en milieu de journée, sur Twitter. "Au cours de ces derniers mois, Stéphane aura grandement participé à la progression des « rouge et bleu » avec une septième place la saison dernière et un top 4 toujours atteignable à trois journées de la fin".

Arrivé à l'été 2021 en provenance d'Angers SCO, le technicien avait pourtant signé un contrat de trois saisons, jusqu'en juin 2024, avec pour ambition de remonter en Ligue 1 en trois ans maximum. Ses deux saisons à la tête de l'équipe fanion ont été marquées par un trou d'air à l'automne. En 2021-2022, une phase retour du championnat de haut vol avait permis de redresser la barre (7e), sans toutefois atteindre le Top 5 espéré. Cette année, après une très bonne entame - 1er à la 6e journée - le SMC a connu une mauvaise passe, compensée par une bonne deuxième partie de saison qui fait du club normand un candidat au Top 4 à trois matchs de la fin. Malheureusement, cela tombe sur une année sans barrages d'accession à la L1, à cause du resserrement des divisions professionnelles à 18 clubs. 

Nous respectons le choix de Stéphane, une décision qu’il a prise après mûre réflexion. Nous sommes reconnaissants de ce qu’il apporté au Stade Malherbe durant ces deux saisons.

Pierre-Antoine Capton, président du conseil de surveillance du SM Caen

Stéphane Moulin avait rejoint la Normandie pour travailler avec Olivier Pickeu, dont la forte entente avait permis à Angers de retrouver la Ligue 1 et de s'y installer durablement. Pierre-Antoine Capton et le fonds d'investissement américain Oaktree, les nouveaux actionnaires du club depuis fin 2020, espéraient alors que le ticket Moulin-Pickeu permettrait au club de retrouver l'élite le plus rapidement possible.

Amitié écornée, confiance rompue

Oui mais voilà, au cours de ces derniers mois, marqués par le décès tragique d'Armelle Moulin, l'épouse de Stéphane, les relations entre les deux hommes se sont distendues. Sur l'aspect sportif, le technicien n'a tout d'abord pas digéré le mercato estival lors duquel le SMC était censé se renforcer, et n'avait finalement recruté aucun joueur expérimenté à des postes clés (Brahimi, Essende, Daubin). Exception faite de Romain Thomas, venu évoluer en Normandie pour retrouver son coach de toujours à Angers. 

Plusieurs fois depuis la reprise post-coupe du monde, Stéphane Moulin a déclaré ne pas avoir l'effectif pour jouer la montée, ce qui lui a été reproché de manière véhémente par Olivier Pickeu lors d'un entretien tendu en mars. Au-delà de l'aspect sportif, l'entraîneur reproche à son président une série d'attitudes déplaisantes, "plusieurs désaccords sur des points de vue personnels". Il n'a par exemple pas apprécié que lorsqu'il s'était absenté à cause de la maladie de son épouse, puis après son décès, que ses dirigeants sollicitent d'autres entraîneurs pour potentiellement le remplacer au cas où il décidait de ne pas revenir du tout. Ce, même si Olivier Pickeu clame avoir prévenu son entraîneur. 

Autre écart reproché, après le match remporté contre le Paris FC, Stéphane Moulin n'avait pas apprécié de voir Olivier Pickeu débarquer dans le vestiaire avec des partenaires du club. Il avait alors quitté le stade d'Ornano, laissant à son adjoint Patrice Sauvaget le soin de se présenter face aux médias.

"Je préfère m'arrêter là-dessus" : la réaction de Stéphane Moulin à nos confrères de France Bleu Normandie

 

Gros chantier en prévision

Autre maladresse, mi-avril, juste avant le derby face au Havre, le media en ligne Made in Foot révélait que les dirigeants malherbistes s'interrogeaient sur le fait de garder ou non Moulin, et que ce dernier réfléchissait de toutes façons à quitter le navire. Olivier Pickeu avait tenté de désamorcer la bombe en expliquant qu'il "n'y avait pas de sujet". Pourtant, le lendemain, après la défaite face aux Havrais (1-2), l'entraîneur se montrait perplexe et évasif quant à son futur. 


Ces dernières semaines, Pierre-Antoine Capton a bien tenté de le faire changer d'avis, mais devant la rupture de confiance entre ses deux hommes forts, il a échoué. Il lui reste désormais à trouver rapidement un nouvel entraîneur car le processus de recrutement des joueurs pour la saison prochaine est déjà en cours, et même bien avancé.

Même si le marché des transferts n'ouvre officiellement qu'en juin, il y a urgence alors que de nombreux footballeurs malherbistes sont dans l'expectative, à commencer par le meilleur buteur du club depuis deux saisons, Alexandre Mendy. Il n'a pas caché ce samedi que son avenir pouvait être lié à celui de son entraîneur. Alors qu'il lui faut également trouver de nouveaux investisseurs pour pallier le départ d'Oaktree, le chantier estival de Pierre-Antoine Capton s'annonce colossal. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité