La Normandie commémorera le 80ᵉ anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie dès le 6 juin prochain. Des festivités durant lesquelles des touristes du monde entier sont attendus. Les commerçants du territoire éditent divers produits avec le logo officiel que la Région a dédié à l'événement. Une utilisation, qui parfois, interroge.

Des lardons, du jambon ou encore du pâté... commercialisés dans des barquettes sur lesquelles est apposé le logo officiel du 80ᵉ anniversaire du Débarquement de Normandie créé par la Région Normandie. De quoi étonner certains clients... Et pourtant, pour l'entreprise Les Jambons du Bocage, basée à Marigny dans la Manche, il n'y a "rien de choquant".

Le logo dédié au 80ᵉ sur des barquettes de charcuterie

Et elle est même dans son droit. En effet, le producteur a fait une demande d'autorisation pour utiliser ce logo sur tous ses produits. Et cela a été validé par la Région : "Nous n'avons pas hésité une seconde. C'est une façon de valider notre production. Cela permet aux consommateurs de voir en un coup d'œil que nous sommes des producteurs locaux et ainsi mettre notre savoir-faire en avant".

Seuls les commerçants et producteurs locaux peuvent utiliser ce logo dédié aux 80 ans du Débarquement et de la Bataille de Normandie. Pour en bénéficier, ils doivent se rendre sur le site internet de la Région, remplir un formulaire pour demander une autorisation. Elle est ensuite étudiée, avec validation ou non.

Et ils sont nombreux à vouloir s'inscrire dans cet anniversaire historique. Ce logo, on le retrouve déjà sur les devantures de restaurants, des hôtels, des musées, des supermarchés et aussi sur divers produits dérivés comme des t-shirts, des tasses ou encore des stylos. En passant les portes de l'épicerie fine Made in Calvados à Caen, on constate qu'il est aussi présent sur des produits moins attendus comme des bouteilles de calvados de la maison Guesdon ou encore des boîtes de caramels d'Isigny.

Un logo pour les commerçants et producteurs normands 

"On a eu un véritable coup de cœur pour ce logo, il est beau avec un joli graphisme. C'est agréable de le voir sur nos bouteilles de cidres", explique Jean Petrich, co-gérant de l'entreprise Les Vergers de Ducy - Domaine de la Flaguerie. "On est heureux de participer pleinement à cet événement via nos produits, et de porter cette partie de l'histoire de Normandie".

Même constat du côté de l'entreprise Jeannette qui fabrique des madeleines : "C'est un événement majeur qui a lieu dans la région, ce serait dommage de ne pas en profiter. Nous sommes fiers d'être normands. Nous sommes fiers de notre histoire", ajoute, avec enthousiasme, Alexia Boullier, directrice commerciale chez Jeannette.

Une utilisation qui soulève des questions de moralité ?

L'utilisation de ce logo sur divers produits et notamment des produits agro-alimentaires peut tout de même soulever des questions de moralité. Quel rapport entre l'histoire de la libération de la France et la charcuterie ou encore des madeleines ?

Pour Nathalie Porte, vice-présidente de la Région Normandie : "Cela peut interpeller, mais tous les moyens sont bons pour parler de l'événement. Si une boîte de jambon à table peut permettre à des enfants de poser des questions sur le D-Day à leurs parents, ça participe à la transmission de l'histoire. Il faut passer par tous les supports si ça permet d'en parler".

"Nous estimons que tous les Normands sont les ambassadeurs de ces festivités autour du 80ᵉ anniversaire. Voilà pourquoi nous leur mettons le logo à la libre disposition. Ils doivent respecter la charte et le règlement d'utilisation et nous étudions avec attention toutes les demandes avant de délivrer l'autorisation. Nous voulons que le plus grand nombre s'approprie cet événement historique, dont nos producteurs locaux", ajoute Nathalie Porte.

"Il n'y a rien de choquant dans tout ça, renchérit Jean Petrich. Est-ce que la France s'est posée la question du partenariat de Coca-Cola avec les Jeux Olympiques de Paris ? Là, personne ne s'offusque de la mise en avant de cette marque dont les boissons sont remplies de sucres alors qu'on parle de sport", lance le producteur normand.

L'impact sur les ventes des producteurs et commerçants

Et puis forcément, le précieux sésame va très probablement faire les bonnes affaires des producteurs et commerçants cette année : "L'impact marketing compte, les visiteurs seront attirés par l'événement, mais aussi par nos produits siglés. On s'attend évidemment à un impact sur les ventes", précise Jean Petrich.

L'idée première est bien entendu que cette partie de l'histoire ne tombe pas dans l'oubli et nous comptons sur tous ces acteurs du territoire. Et si économiquement ça marche pour eux, tant mieux !

Nathalie Porte, vice-présidente de la Région Normandie

"Si on peut en profiter, faisons-le ! Nous voulons transmettre notre savoir-faire local et les madeleines Jeannette sont historiques en Normandie. Notre marque a pleinement sa place dans ces festivités", confie Alexia Boullier, directrice commerciale chez Jeanette, tout en rappelant que le fondateur de l'entreprise "était brancardier durant la Seconde Guerre mondiale".