Coronavirus : “Moi j'ai peur, j'ai 58 ans et j'ai peur”, à Branville, l'Etat répond aux questions des habitants

Coronavirus - Covid 19 : à Branville, une réunion publique organisée pour informer les habitants / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Coronavirus - Covid 19 : à Branville, une réunion publique organisée pour informer les habitants / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

La préfecture du Calvados organise, ce samedi matin à Danestal, une réunion d'information destinée aux habitants de Branville et des alentours, après l'arrivée vendredi de 29 rapatriés de Chine placés en quarantaine dans un village-vacances.

Par L.A./AFP

Une vingtaine d'habitants de Branville et Danestal (la commune limitrophe du village vacances où 29 rapatriés de Chine ont été placés en quarantaine vendredi), assistent à une réunion d'information ce samedi 22 février 2020. "On aimerait savoir pourquoi nous, pourquoi Branville ?" explique une habitante, avant d'entrer dans la salle de réunion "Moi j'ai peur, j'ai 58 ans et j'ai peur" ajoute-t-elle. 

Le prefet est là pour expliquer les mesures liées à la quarantaine et les participants peuvent poser toutes leurs questions aux autorités présentes.


Les 29 rapatriés sont encadrés 24 heures sur 24 par une équipe médicale composée d'une dizaine de personnes : des médecins, des infirmiers, des pharmaciens, des psychologues. Sur site, une équipe de 25 personnes de la sécurité civile s'assurent "de la vie du site".

Le principe fondamental qui est essentiel c'est que se trouvent dans la partie privatisée de ce centre de vacance, uniquement des ressortissants français ou leur famille qui sont asymptomatiques, c'est à dire qui ne présentent pas de symptômes.
Philippe Court, Préfet du Calvados


"Dès le début du commencement de quelque chose qui pourrait ressembler à un symptôme du Covid 19," insiste Philippe Court, Préfet du Calvados, "il y a une prise en charge hospitalière qui est organisée".

Pourquoi Branville ? 
"Parce que nous ne sommes pas très loin d'une plateforme aéroportuaire internationale"explique le préfet "nous sommes à proximité d'un grand centre hospitalier universitaire dans l'hypothèse où l'un de nos compatriotes développe un symptôme et aussi parce que (et ça a compté) c'est un endroit confortable, ce sont de petits cottages dans un endroit qui n'est pas dense, bref ça réunissait aussi des conditions d'hébergement qui étaient agréables".



Le point sur le Coronavirus - Covid 19 

Depuis le début de l'épidémie, douze personnes ont été infectées par le Coronavirus en France.

Dix ont été guéries. Un britannique est toujours hospitalisé à Lyon. Un patient Chinois est décédé à Paris : ce touriste de 80 ans est mort le 14 février. Sa fille de 50 ans, contaminée et hospitalisée à Bichat, a été déclarée guérie.

Actuellement, plus d'une soixantaine de Français sont encore en quarantaine dans l'Hexagone. 
  
Depuis le début de l'épidémie, plus de 350 personnes ont été placées en quarantaine en France après avoir été rapatriées de Wuhan. Les arrivées se sont échelonnées en quatre vagues : trois avions affrétés par la France sont arrivés les 31 janvier, 2 février et 21 février avec à leur bord ressortissants français et étrangers et un vol opéré par les Britanniques, via Londres, le 9 février.

Certains passagers étrangers sont repartis directement dans leur pays. Les Français et étrangers restés en France ont été confinés pendant 14 jours, durée maximale d'incubation du virus, dans trois lieux :
  • les 225 rapatriés accueillis dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône) sont tous déjà ressortis, d'abord 181 le 14 février puis 44 le 16 février
  • sur les 113 hébergés dans un centre de formation des officiers de sapeurs-pompiers à Aix-en-Provence, 78 sont sortis le 16 février et les 35 personnes arrivées via Londres doivent ressortir dimanche 23 février 
  • la quatrième vague de 28 Français est arrivée ce vendredi dans un centre de vacances du village de Branville, dans le Calvados.

Quatre Français étaient à bord du paquebot Diamond Princess, placé en quarantaine au Japon et qui reste le plus important foyer de contagion hors de Chine. Trois d'entre eux ont été testés positifs et hospitalisés au Japon, le quatrième est un membre d'équipage toujours à bord.

Un homme de 78 ans porteur du virus est décédé vendredi en Italie, à Padoue. Il s'agit du premier Européen décédé après avoir été infecté par le Coronavirus sans lien avec la Chine. Les autorités recherchent l'origine de sa contamination.

Ce samedi 22 février, les agences d'information italiennes annoncent qu'une deuxième personne, testée positive au nouveau coronavirus, est morte en Italie, samedi. Une trentaine de cas de contaminations ont été répertoriés jusqu'à présent en Italie dont plus de 25 en Lombardie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus