Coupe du monde rugby 2023. Coup dur pour Gabin Villière, mis de côté par Galthié

Gabin Villière ne jouera pas le quatrième match de poule de l'équipe de France contre l'Italie, décisif pour la qualification en quart de finale de la Coupe du monde. Le rugbyman normand n'a pas été retenu dans la liste de 23 joueurs du sélectionneur Fabien Galthié.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Après avoir commencé la Coupe du monde de rugby dans la peau d'un titulaire indiscutable, le rugbyman normand Gabin Villière ne semble plus dans les petits papiers du sélectionneur Fabien Galthié. 

Pour le deuxième match d'affilée, le jeune Louis Bielle-Biarey (21 ans) lui a été préféré pour occuper l'aile gauche du XV de France. Après avoir manqué l'historique France - Namibie (96-0), le Virois ratera donc aussi la confrontation face à l'Italie, ultime match de poule décisif pour la qualification en quart de finale.

Villière pas à son meilleur niveau

Revenu de plusieurs blessures en toute fin de saison dernière, Gabin Villière avait entamé une course contre-la-montre pour être suffisamment en forme pour participer à la Coupe du Monde en France. 

S'il a gagné le pari de la sélection en Bleu, il semblerait qu'il n'ait pas recouvré toutes les qualités qui en avaient fait un pion essentiel du dispositif de Fabien Galthié ces dernières années. 

Titulaire face aux All Blacks, puis contre l'Uruguay, le Normand n'avait pas réalisé ses meilleures prestations sous le maillot tricolore. Faites, mauvaises hasardeuses, mauvaises inspirations, l'homme au casque rouge habituellement si habile a semblé emprunter. 

Un retour en quart de finale ? 

Pour autant, ses qualités de combattant et son expérience permettent à Villière de toujours croire en ses chances pour l'éventuel quart de finale qui se profile, visiblement face à l'Afrique du Sud, la nation la plus physique au monde. 

Espérons pour lui que, d'ici-là, il aura retrouvé un second souffle, et les faveurs du staff de l'équipe de France.