La Deauvillaise Coralie Pacaut “très heureuse” de sa cravache d'or 2019

Coralie Pacaut, est l'une des rares femmes jockey professionnel en France
Coralie Pacaut, est l'une des rares femmes jockey professionnel en France

Elle vient d'être sacrée meilleure femme jockey française. A seulement 21 ans, Coralie Pacaut, installée à Deauville, mène sa carrière au galop.  Avec 71 victoires en 2019, dont un Quinté, elle décroche la cravache d'or. Et nous confie ses ambitions pour 2020.

Par Aurélie Misery

En quatre ans, elle s'est hissée dans les meilleurs jockeys français. La Deauvillaise Coralie Pacaut a décroché la cravache d'or féminine, en totalisant 71 victoires en 2019, à une victoire du record féminin. 
 

"Je suis très heureuse d'autant que je suis passée d'apprentie à pro que depuis un an, nous a confié la jeune cavalière. Même si je savais que j'allais l'avoir car j'avais beaucoup d'avance, c'est une récompense pour tout le travail de cette année.

Au classement mixte, Coralie Pacaut termine 12ème ex-aequo. 
 
 

Objectif 2020 : encore gagner ! 

"J'espère monter le plus possible ma jument La Norma, confie la jeune jockey de 21 ans. Je la monte tous les matins, j'ai une relation particulière avec elle.

"Mon objectif serait d'être dans les 10 premiers en mixte. J'y suis restée jusqu'à mi-décembre, cela s'est joué à peu !", s'amuse-t-elle. 

La cavalière rêve des belles courses. "En 2019, j'ai remporté mon premier Quinté, souligne Coralie. En 2020, j'aimerais gagner des listed-races et des groupe. J'avais déjà gagné une listed en 2018.

Et pourquoi pas un jour... un Prix de Diane ! 

En attendant, Coralie Pacaut s'octroie quelques jours de congés au soleil avant de retrouver la piste des hippodromes, à commencer par celui qu'elle conaît bien, celui de Deauville, dès le 11 janvier

Du 13 au 28 février, elle participera aux courses de Cagnes-sur-Mer pour l'écurie de courses deauvillaise de Jean-Claude Rouget, revenu sur ses terre normandes depuis 2018.

Note de la rédaction : 

Les courses "listed-races" constituent des qualificatifs pour l’accès aux courses de groupe.

Les courses dites "de groupe I" ou "classiques" sont réservées à l’élite et imposent de compter un certain montant de gains pour y participer. Les courses de "groupe II" et de "groupe III" ou "semi-classiques" sont également courues par des chevaux de haut niveau mais les conditions d’accès sont évidemment moins restrictives que pour les groupes I.

 

Sur le même sujet

Les + Lus