Le député du Calvados Alain Tourret ne veut pas qu'on contrôle ses frais

Le député (ex PRG désormais LREM) du Calvados Alain Tourret / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le député (ex PRG désormais LREM) du Calvados Alain Tourret / © IP3 PRESS/MAXPPP

Le projet de loi sur la moralisation de la vie politique prévoit le remplacement de l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) par un système de remboursement en frais réels. Un système jugé "extrêmement dangereux" par Alain Tourret...épinglé par Mediapart pour l'utilisation de son IRFM.

Par CM

On peut être un soutien de la première heure du nouveau président de la République et être rétif au changement, pourtant prôné par ce dernier. Après avoir boudé en commission des lois, déçu de voir la présidence de cette commission lui échapper au profit d'une collègue novice en politique, voilà qu'Alain Tourret, député de la 6e circonscription du Calvados affirme vivement son opposition à l'une des mesures du projet de loi sur la moralisation de la vie politique, une des promesses phares de campagne du candidat Macron.

Jusqu'à présent, les parlementaires bénéficiaient d'une Indemnité Représentative de Frais de Mandat (IRFM) une indemnité de 5 770 euros par mois leur permettant de régler leurs frais professionnels. Le projet de loi actuellement examiné par le Parlement (Assemblée nationale et Sénat) prévoit la suppression de cette IRFM et son remplacement par un système de remboursement en frais réels. En clair, les élus devront fournir des factures pour demander un remboursement.

En commission, ce mardi 18 juillet, Alain Tourret a fustigé cette mesure estimant que "c'est extraordinairement dangereux". Et de développer: "Ça va être le contrôle pour savoir si vous avez déjeuné avec tel industriel, avec tel responsable politique". Bref, un souci de transparence mis en oeuvre depuis de nombreuses années dans les pays scandinaves mais qui semble rencontrer encore des résistances dans la classe politique de notre pays.
Tourret ne veut pas la suppression de l'IRFM

"Si vous ne présentez pas que des factures de McDo, toutes vos factures seront rejetées", a lancé le député du Calvados en commission ce mardi. Une remarque cocasse au regard des révélations de Mediapart publiées en mai dernier. Selon nos confrères, l'élu normand aurait utilisé son indemnité représentative de frais de mandat pour des dépenses qui semblent difficilement cadrer avec les nécessités de l'exercice d'un mandat: des places de cinéma, des parties de golf mais aussi une facture de près de 5 000 euros chez Darty.

 

Selon Médiapart, le député Alain Tourret aurait abusé de son indemnité parlementaire - France 3 Normandie

Alors que le garde des sceaux François Bayrou prépare la future loi sur la moralisation de la vie politique, une des promesses de campagne du candidat Macron, c'est une affaire qui tombe particulièrement mal pour un soutien du président nouvellement élu.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus