"Éviter de tailler les haies pour sauver la biodiversité" : une nouvelle campagne lancée pour protéger les oiseaux

La fédération France Nature Environnement Normandie (FNE) vient de lancer la campagne "Sentinelles de la haie" en Normandie. L'objectif est de sensibiliser à la protection de ces murs naturels, notamment essentiels pour les oiseaux nicheurs menacés de disparition.

Le mois de mars, synonyme d'arrivée du printemps, marque aussi le début de la période de nidification chez les oiseaux nicheurs. Les haies représentent un habitat de choix pour eux, qu'il est important de préserver.

Dans ce contexte, France Nature environnement Normandie a lancé du 4 mars au 30 avril une campagne "Sentinelles de la haie" dans la région pour sensibiliser et dresser un état des lieux du réseau des haies dans la région.

"Les gens peuvent nous signaler les haies qui disparaissent. Le but est de mobiliser la population pour se rendre compte de la destruction des murs végétaux ou valoriser des initiatives positives. Les haies ont un grand intérêt écologique pour la faune" assure Naomie Maréchal, chargée de mission juridique "Sentinelles de la nature" pour France Nature environnement Normandie.

32% d'oiseaux nicheurs menacés

Le constat est alarmant : 70% de ces clôtures végétales ont disparu en France depuis les années 1950 selon un rapport du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER).

Une catastrophe pour les oiseaux nicheurs : selon la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), 32% d'entre eux sont menacés de disparition du territoire.

C'est pourquoi l'Office français de la biodiversité (OFB) déconseille fortement aux particuliers et collectivités de ne pas tailler les haies au printemps, période de nidification et de reproduction de ces espèces.

Une amende pour la destruction des haies agricoles

"Les haies agricoles sont quant à elles protégées par la conditionnalité des aides de la PAC. Leur coupe est interdite entre le 16 mars et le 31 juillet" rappelle Naomie Maréchal. Pour les agriculteurs, l'élagage est condamnable de 3 ans de prison et 150 000€ d'amendes.

Nous devons tous, particuliers, collectivités, agriculteurs, prendre conscience de la fragilité de la biodiversité

Naomie Maréchal, chargée de mission juridique "Sentinelles de la nature" pour France Nature environnement Normandie

A la fois habitats essentiels et barrières naturelles, les haies jouent aussi le rôle de brise-vent pour protéger les bêtes et les bâtiments, tout en favorisant l'infiltration des eaux dans le sol, limitant ainsi l'érosion des terres agricoles et les risques d'inondations. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité