François Aubey: "Aujourd'hui, je me retrouve sans travail."

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

Le sénateur PS du Calvados a été déclaré inéligible pour un an par le conseil constitutionnel à cause de ses comptes de campagne. François Aubey, qui avait décidé de se consacrer uniquement à son mandat de parlementaire, juge sa situation "catastrophique".

C'est un véritable coup de massue qu'a reçu ce jeudi le sénateur PS du Calvados. Le 28 septembre 2014, François Aubey, maire de Mézidon-Canon abandonnait ses mandats de président de la communauté de communes de la Vallée d'Auge et de conseiller général pour faire son entrée au Sénat. Le nouvel élu souhaitait se concentrer sur son mandat parlementaire. Un mandat de courte durée puisque le conseil constitutionnel vient d'y mettre un terme, moins d'un an après l'élection, en déclarant le Calvadosien inéligible pour un an. C'est la Socialiste Corinne Féret qui va le remplacer.

A l'origine de cette sanction, le rejet de ses comptes de campagne le 26 janvier dernier par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. Le candidat n'a pas fait campagne au-dessus de ses moyens, "une campagne modeste, un peu plus de 7000 euros" comme il l'a rappelé ce vendredi matin à l'une de nos équipes. C'est une erreur de comptabilité qui lui a valu de perdre son mandat. Le candidat n'aurait pas dû payer de sa poche des frais postaux de sa campagne, 2000 timbres. Cette erreur lui coûte cher aujourd'hui: François Aubey, ayant abandonné tous ses mandats lors de son entrée au Sénat, il se retrouve aujourd'hui sans travail.


Reportage de Rémi Mauger et Gildas Marie
Intervenant:
- François Aubey, ex-sénateur du Calvados (PS) - Maire de Mézidon-Canon

durée de la vidéo: 01 min 57
François Aubey forcé de quitter le Sénat