Législatives 2024. Vote des villes, vote des champs : la disparité dans la circo d’Élisabeth Borne

Vire-Normandie, Condé-en-Normandie, Thury... les voix des grandes villes de la 6ème circonscription du Calvados ont porté l'ancienne Première ministre au pouvoir pour un 2ème mandat. En campagne, les électeurs et les électrices ont davantage voté pour son adversaire, le candidat RN Nicolas Calbrix.

"On a parcouru en long, en large et en travers cette circonscription. On est allé chercher des voix et ce n'était pas gagné", s'est félicitée Élisabeth Borne entourée de ses sympathisants, dimanche 7 juillet, après sa réélection dans la 6ème circonscription du Calvados (Vire-Evrecy).

Une victoire dans les villes

L'ancienne Première ministre et députée sortante de la majorité présidentielle a célébré sa victoire dans son fief normand, à la mairie de Vire-Normandie, où elle a recueilli 58,10% des suffrages au 2nd tour des élections législatives.

Rien n'était pourtant gagné dans ce territoire rural très étendu − qui compte 186 communes au total −, où Élisabeth Borne a été parachutée aux élections législatives de 2022. Elle avait été élue avec 52,46% des voix face au candidat Insoumis Noé Gauchard.

Le parachutage d'Élisabeth Borne a été naturellement mieux accepté dans une zone urbaine plus politisée et plus à gauche que dans les campagnes. 

Christophe Boutin, politologue pour France 3 Normandie

Dimanche 7 juillet, elle l'a emportée face au candidat du Rassemblement National, Nicolas Calbrix, de 8 111 voix d'avance. Des voix obtenues par le ralliement des grandes villes : 59,30% à Thury Harcourt, 50,48% à Condé-en-Normandie ou encore 75,60% à Maltot.

Au total, Élisabeth Borne a recueilli 35 962 votes dans la 6ème circonscription du Calvados, soit 56,36% des suffrages exprimés. Son adversaire, Nicolas Calbrix, a de son côté obtenu 27 851 votes pour 43,64% des voix.

Les votes RN ont augmenté de 130%

Dans cette circonscription, le nombre de voix attribuées au RN a augmenté de 130% entre les élections législatives de 2022 et le 1er tour du 30 juin. Ce chiffre, à mettre en perspective avec la croissance du nombre d’électeurs (+20% par rapport à 2022) est supérieur à la progression du vote à gauche (+30%), au camp présidentiel (+17%) et à droite (+46%). 

En campagne, les villages ont voté majoritairement pour le Rassemblement National. C'est le cas à Amayé-sur-Seulles (67,57%, soit 75 voix), à Beaumesnil (62,16%, soit 69 voix), à Brémoy (65,71%, soit 69 voix) ou encore La Caine (71,83%, soit 51 voix).

On constate que la campagne vote plus pour le Rassemblement National et les villes pour la gauche ou le Front Républicain. La perte de vitesse de la majorité présidentielle s'est traduite par une augmentation des voix à gauche sur une partie des zones urbaines.

Christophe Boutin, politologue pour France 3 Normandie

"Je suis surpris que les électeurs de gauche se soient si bien reportés malgré la casse sociale, malgré les 49.3, malgré la réforme des retraites. Mais la position politique dans laquelle nous sommes aujourd'hui", a déploré Nicolas Calbrix, candidat RN dans la 6ème circonscription du Calvados, après sa défaite.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité